Bilan d'étape de la carrière de La Conquête du monde de Sibylle Grimbert dans la blogosphère.
À ce jour, et à notre connaissance, cinq blogs en ont parlé :

L'Ivrogne
Avec une écriture vive et enlevée, pleine d’humour et de tendresse, elle nous scotche à ses mots et nous conduit pas à pas aux côtés de Ludovic dans sa descente aux enfers...

Moi, Clara et les mots
Après Le vent tourne, quel plaisir de retrouver l’écriture de Sibylle Grimbert ! Cette écriture où l’ironie, l’humour égratignent les codes uniformisés de notre société, des gens bien comme il le faut.

La Littérature sous caféine. Le blog d'Aymeric Patricot
Le roman nous propose un véritable mythe moderne : Ludovic n’est pas un Frankenstein voulant créer la vie, ni un super-héros développant un pouvoir particulier, mais un individu ambitionnant de s’approprier l’ensemble du réel. Comme il se doit, cette hubris lui coûtera cher.

Les Chroniques d'Alfred Eibel
Sibylle Grimbert dissèque avec une remarquable minutie ce qui a amené Ludovic à dérailler.

La Chronique littéraire du Mutualiste
Ce décalage grandissant permet à Sibylle Grimbert d'écrire, entre légèreté et gravité, et surtout avec un humour omniprésent et caustique, ce véritable roman de l'incompréhension où, faisant preuve d'une grande finesse psychologique, elle dissèque, impitoyable, avec jubilation et ironie, mais non sans indignation et émotion, les arcanes psychologiques de son personnage aux prises avec une société impitoyable...