Selon un de nos correspondants, FW, aurait été aperçu à Alger où il séjournait à l'hôtel El-Djazaïr ex-Saint George, "dans une chambre occupée avant lui par le général Eisenhower sixty-five years ago." Nous avons vérifié auprés de notre agent à Alger qui nous transmet le rapport suivant: "LES CHAMBRES:296 chambres standing. Toutes les chambres ont été réformées les deux dernières années. Ameublement, décoration, moquette, salle de bains...tout à été changé. Il était temps. Un hôtel de classe ne devrait jamais montrer de traces d'usure. L'aspect le plus important à mon avis est le changement des lits dont les matelas étaient vraiment en fin de course. 3 suites sénior et 15 suites junior. Une des chambres du Djazaïr.munie d'une plaque, à servi de QG au général Eisenhower pendant la préparation du débarquement en Italie. L'information transmise par notre observateur semble donc exacte.

L'hôtel El Djazaïr (anciennement Saint George) a été fondé en 1889, sur l'emplacement d'un vieux palais hispano-mauresque dont de nombreux vestiges subsistent encore. Il était surtout destiné, à l'origine, à loger avec tout le confort auquel ils étaient habitués, les amis et les invités de la bourgeoisie résidente à Alger. Parmi les pensionnaires les plus prestigieux, il faut citer : Le Roi de Grèce, Le Duc de Vendôme, Le Baron de Rothschild, Simone de Beauvoir, André Gide, Henri de Montherlant, Rudyard Kipling, Francis James, Winston Churchillâ?¦et, désormais, François Weyergans. Selon Eric.W., "Il voulait revenir là pour commencer ou finir un livre. On lui a conseillé de revenir après le ramadan." A travers ce message énigmatique, nous apprenons que F.W. est dans une de ces phases de transition qui font le style "weyergansien" ou "weyergrafesque". On me signale que Gabriel Matzneff a également séjourné là.

Message codé : L'apparition de F.W.in blog A.G. in J.D.D. = f ( 3jc2m/in folio) Nora étonné personne.