Aux pieds de la Bibliothèque François Mitterrand, à Paris, se trouve le b?timent MK2 recelant une des plus belles librairies que je connaisse. Une des plus tentantes, irrésistiblement tentanteâ?¦ s'y rendre en sachant qu'on ne pourra pas s'empêcher d'y faire des folies : difficile de ne pas ressortir avec des sacs plein de découvertes et de choses qu'on recherchait depuis tant de temps, en ayant un peu oublié qu'on les cherchait.

J'ai rencontré Pascale Dulon, responsable de la librairie, à une lecture de Liliane Giraudon, au printemps dernier, au musée Zadkine. Elle avait choisi, outre ses textes, de lire des extraits de livres d'Hélène Bessette. C'était au moment où je m'apprêtais à annoncer la publication du ''Bonheur de la nuit''. Julien Doussinault (biographe de l'auteur) m'a présenté Pascale Dulon, très émue et enthousiaste de la réapparition d'Hélène Bessette, qu'elle connaissait et aimait depuis longtemps gr?ce àâ?¦ Claude Royet-Journoud (ça devient un leitmotiv), qui lui avait fait connaître lorsqu'elle travaillait à la librairie Compagnie. Pascale Dulon m'a donc gentiment proposé ' et je l'en remercie à nouveau vivement ' d'organiser une soirée de présentation et lectures de textes bessettiens en compagnie de Nathalie Quintane, Noëlle Renaude, Julien Doussinault et Frédéric Léal. Cet événement a attiré beaucoup de monde et a été l'une des étapes importantes de la « réapparition » de l'auteur puisque nous avons pu y lire des extraits de livres épuisés et plus qu'épuisés ' mais qui ne le resteront pas longtemps. Nous lisions et conversions, immobiles, avec derrière nous, visible pour les spectateurs, la dalle illuminée de la Bibliothèque, formant scène, animée de passant. Quel meilleur cadre pour donner voix aux romans-thé?tre d'Hélène Bessette ?