Lu dans Libé de samedi à propos de l'Université d'été du PS à La Rochelle:

Le philosophe Didier Eribon, invité par le MJS pour avoir écrit un livre intitulé D'une révolution conservatrice et de ses effets sur la gauche française, ne croit guère à une nouvelle idylle. A la tribune, il rappelle que les "intellectuels comme Bourdieu ont été insultés par le PS et ses dirigeants, des insultes étendues aux mouvements sociaux. Je pense aux comités de chômeurs matraqués par le gouvernement Jospin, aux familles homoparentales autrefois injuriées par Ségolène Royal" balance-t-il, "La droite a gagné la bataille des idées avec le concours actif du PS."

"On n'a pas utilisé le canal Sciences Po, nos intervenants viennent d'horizons alternatifs. Ce qu'écrit Eribon aujourd'hui contribue à la réflexion de 90% des jeunes socialistes, qui seront les dirigeants du PS de demain.", explique Razzye Hammadi, patron du MJS.

Dans son article sur le livre de Didier Eribon, paru dans les Inrocks de la semaine dernière, Sylvain Bourmeau regrettait que nous n'ayons pas publié ce livre plus tôt, faisant semblant d'oublier qu'il était sorti depuis 6 mois au cours desquels nous avons vainement attendu son papier. Finalement, la gauche française a peut-être surtout un problème, c'est la presse de gauche française, qui semble avoir de sérieuses difficultés de "retard à l'allumage".