Rendez-vous ce matin à 9h au Flore avec Pierre Haski le sympathique fondateur de rue89. J'en parle parcequ'on nous a vu. Il est vrai que ce n'est pas l'endroit idéal pour se cacher.

Il commence demain matin (7h45) ses chroniques sur Europe1, si c'est aussi bien que ce que j'ai entendu ce matin, ça va "décoiffer". La nouvelle grille du matin, animée par Jacques Pradel jusqu'à 11h s'annonce comme un renouvellement complet de l'antenne et de son style. Il faut suivre cette petite révolution radiophonique.

J'avais attiré l'attention sur rue89 dans un précédent billet, parcequ'ils avaient été les premiers à saluer le livre de Didier Eribon et à percevoir la réflexion pour la gauche dont il était porteur. (Billet N?48 du 1er Juillet 2007 : Eribon dans la rue.) Libé et les Inrocks ne se sont réveillés que depuis une semaine sur le sujet. Avec rue89 nous assistons à la naissance d'une nouvelle forme de media qui impose une autre façon de pratiquer les métiers du journalisme. Le fait, pour Pierre Haski d'avoir tenu son blog, durant la période de transition, lui a sans doute permis de comprendre ces nouvelles pratiques et de s'y adapter. Il y a là une véritable rupture de "praxis" comme disait Bourdieu, et qui, paradoxalement, rejoint celles des anciennes revues, semblables à ce qui nous animent dans La Revue Littéraire.

Il y a quand même, encore, de trés belles choses sur papier. Je recommande tout particulièrement la lecture du N? 2235 du Nouvel Obs, avant d'aller sur le nouveau site littéraire dirigé par Jérôme Garcin : bibliobs, que tous nos souhaits accompagnent. Ce site, il faut le rappeler, a été conçu par rue89, maquette de Robin King et coordination de la réalisation : Damien Cirotteau.