Vu hier à Beaubourg le premier long métrage d'Isild Le Besco : "Charly". Nous avions organisé avec la revue Cinéma une projection de son moyen métrage : "Demi tarif" qui nous avait impressionné, au point que nous voulions éditer le DVD. C'est peut-être encore possible. Charly confirme sa puissance d'évocation poétique, il y a du Jean Vigo chez elle. Le film sort après demain, allez le voir. (avec Julie-Marie Parmentier, trés singulière).

P.S. Je commence, moi aussi, à prendre du retard à l'allumage. Voir le trés joli portrait de Julie-Marie par Sabrina Champenois, ce matin en quatrième de Libé.