Chez Courrier International, un blog, animé par Guillaume Barnéris, s'est donné comme label : International Autofiction Press Agency. Sur ce blog, on est convaicu "que l'autofiction est le lieu de l'ultime querelle des Anciens et des Modernes en France. Une querelle unique dans une vie littéraire française de plus en plus désenchantée".

Guillaume Barnéris participera à notre dossier de janvier dans La Revue Littéraire sur le texte de Camille Laurens, et il accumule sur ce site de nombreux éclairages, en l'ouvrant sur l'international, comme cet article d'Elizabeth Ladenson : "Short cuts" dans le "London review of books":

Si chaque blogueur a mis sa photo pour se présenter, Guillaume Barneris a préféré mettre ça, et poser la question de l'autofiction: C'est un pseudo, mais qui est Guillaume Barnéris?