Devant les dérives suscitées par les derniers billets, j'ai préféré suivre les conseils de François Bon et de Laure, en les supprimant. Malheureusement, celà efface également tous les commentaires qui les accompagnaient, et je prie leurs auteurs de bien vouloir m'en excuser.