En réponse à Véra qui lui disait :

@Christian. 1) Vu l'heure, j'espère que vous ne devez pas être sur pied dès "potron-minet", mais votre joker est trop puissant pour mon petit cerveau d'amateur dilettante... 2) Je croyais que c'était vous qui aviez gagné un difficile concours. Oui ou non était le seul indice possible car j'ai cru pendant une seconde que j'étais un peu medium !

Christian a répondu :

@Véra : de vos rêves orangés il faut que vous sachiez : vous êtes au quatrième échelon* de la nétocratie (du moins celle identifiant les machines et permettant que les flux d'information arrivent à bon port - ou non) :

Le premier échelon est occupé par l'Icann ; il s'occupe, pour ce qui nous intéresse, de toutes les adresses du www (toile de dimension mondiale), celles qui figurent après le fameux http:// ou http://www : s'il faut un nom pour le représenter c'est Paul Twomey.

De cette toile, l'Icann délègue une petite principauté à l'Afnic - deuxième échelon - nommons, tout de suite, Jean-Claude Gorichon. Cette principauté s'étend sur un domaine de petite taille mais de premier niveau nommé .fr. Ainsi toutes les adresses commençant par http:// ou http://www et se finissant par .fr relèvent de son pouvoir "régalien".

Pour quelques liards, les manants de cette principauté pourront se tailler un fief le temps qu'il leur faudra. Ainsi le fit Maximilian Niederhofer, il le nomma 20six, certainement parce que Stefan Glänzer avait un fief outre-Rhin nommé 20six. Ainsi toutes les adresses http://20six.fr/ et http://www.20six.fr/ relève de ce fief. Nous sommes au troisième échelon.

Pour faire vivre sa seigneurie et collecter quelque gabelle, il peut être intéressant que s'établissent et se sédentarisent quelques populations errantes : qu'elles cultivent leur jardin. Le vôtre, Véra, c'est hamadryades. Ainsi, si un passant - qui sera lui au cinquième échelon (le commentateur, par exemple) - vous demande le chemin de votre jardin indiquez-lui : http://hamadryades.20six.fr/ ou http://20six.fr/hamadryades ou, enfin, http://www.20six.fr/hamadryades. Ah mais, me direz-vous, nulle gabelle je ne dois. Détrompez-vous : c'est bien le cinquième échelon qui par un clic malencontreux sur une des annonces Google (aujourd'hui, j'y vois "blog coquin" et "blog rencontre") figurant au fronton de l'entrée de votre jardin permettra son affermage.

_* le net est très hiérarchisé, la vue horizontale n'est que coupe ; l'échelle est une mauvaise image ; la pyramide serait plus appropriée avec le mystère de ses chambres oubliées et de ses galeries aveugles.

1) tard et tôt font bon ménage, mais ils se vengent tôt ou tard,

2) ma réponse est non. Je ne suis pas joueur."

Si vous voulez en savoir plus, bientôt, à la FNAC, un débat avec les auteurs des Netocrates.