Rendez-vous des E.L.S. jeudi 3 avril à 13h pour célébrer ce prix Lilas qui a été décerné à Anne Procureur le 26 mars à la Closerie. Je crois que c'est la première fois qu'un prix est attribué dans ce domaine et je trouve qu'il s'agit d'une excellente initiative de ce nouveau prix dont le jury souhaite s'inscrire dans la tradition de l'Orange Prize ou du prix Fémina, tout en essayant de le renouveler. La qualité des personnalités qui composent ses différents jurys devrait leurs permettre de parvenir à s'imposer.

Je trouve qu'AnnePro méritait tout particulièrement de recevoir cette distinction, c'est d'ailleurs ce qui m'avait poussé à lui proposer de nous rejoindre après un parcours sans faute dans les "grandes maisons". Anne a toutes les qualités professionnelles et humaines qu'on peut espérer pour remplir ce rôle si important (et complexe) pour une maison d'édition (et souvent si mal connu). On oublie que c'est la personne qui suit les auteurs tout au long du parcours de la publication, qui est beaucoup plus long (en amont et en aval) qu'on ne l'imagine. Chez nous, Anne lit les manuscrits et participe à la décision de les publier, c'est elle qui présente notre programme aux commerciaux, aux libraires et bien s?ur à la presse. Cette activité est centrale pour une maison d'édition, et particulièrement difficile chez nous dans la mesure où notre catalogue ne rentre pas dans les cadres habituels des livres à grosse diffusion, ni dans les codes de l'édition élitiste ou marginale. Pour chaque livre, dans sa singularité, Anne doit inventer une manière de le promouvoir et de le "faire passer".