Accueil
Actualité
Catalogue
A paraître
Blog des ELS La Revue Littéraire
TV6



samedi 31 mai 2008

571. Périodicité de La Revue Littéraire.

Le prochain numéro de La Revue Littéraire sera double N 34/35 et paraîtra le 18 juin 2008, bonne date pour lancer un appel. J'aimerais avoir votre avis. La R.L. a d'abord été mensuelle, puis, devant les réactions des libraires, qui trouvaient que ce n'était pas une périodicité leurs permettant de vendre convenablement la revue, nous avons suivi leur conseil de la rendre trimestrielle. Je ne constate aujourd'hui aucun effet sur les ventes en librairie et, par contre, je découvre que, paradoxalement, c'est plus difficile à réaliser qu'une revue mensuelle. Nous aurons un N de "rentrée" le 15 septembre (N 36) et un autre en Janvier 2009 (N 37) également avec la "rentrée" + un hommage, pour le centenaire de la N.R.F (Que nous préparons déjà. Si vous souhaitez y participer, n'hésitez pas à nous contacter.)

À partir de ce N 37, je me demande si nous ne devrions pas rétablir la périodicité mensuelle et lancer une nouvelle campagne d'abonnement. J'aimerais avoir vos réactions sur cette question.

570. Antoni Casas Ros. Le Théorème d'Almodovar. Destin d'un livre.

Nous avions décerné le Goncourt @ "B" à Antoni Casas Ros pour Le théorème d'Almodovar, consacré de nombreux billets à ce livre(dont celui de Zoé) et commencé à publier ses nouvelles dans La Revue Littéraire. Nous sommes à la fin du premier semestre 2008 et on commence à "vraiment" parler de ce livre et de cet auteur. Ainsi, Pierre Assouline lui consacre un excellent billet : Ce qui en nous s'élance vers l'inconnu. daté du 29 mai, où il évoque l'article de El Pais sur son auteur et sur le mystère qui l'entoure. La règle des prix littéraires est de récompenser un livre paru dans l'année, celui ci est paru en janvier 2008, pourquoi notre Goncourt @ "B" ne deviendrait-il pas celui de novembre?

Sur son site, Antoni donne la traduction en français de l'article de El Pais :

Lire la suite

vendredi 30 mai 2008

569. Les M@nuscrits de la semaine

Dix nouveaux m@nuscrits sont disponibles à la lecture cette semaine :

Anne Thybert, ''Le Refuge'' (64 p.)
Aspirant, ''Mystère planétaire'' (18 p.)
Danielle Mélès, ''Untitled'' (13 p.)
Errances, ''L'homme qui racontait des histoires'' (5 p.)
Manuel Montero, ''Lumière violette'' (5 p.)
Aspirant, ''Roman français'' (6 p.)
Marc Galan, ''Aube - Livre I'' (317 p.)
Marc Millet, ''Le Viking de Bergen'' (2 p.)
Nic, ''L'Avocat'' (12 p.)
Ophélie, ''Ophélie'' (67 p.)

jeudi 29 mai 2008

568. Bio. (1)

Je suis né le 29 mai 1947 à Pocking en Bavière, dans le camp pour "personnes déplacées" géré par l' I.R.O. Mes parents, Myriam et Aaron étaient là, avec mon frère Henri, né en 1937. C'était le terme du parcours qui les avait conduit du ghetto de Cracovie où ils vivaient en 1939, à la déportation, puis la fuite à Kiev, l'autre déportation en Sibérie, l'Ouzbékistan à la fin de la guerre, le retour en Pologne et finalement le départ vers ce camps de réfugiés. Ils étaient les seuls survivants de leurs familles respectives, situation qui est aujourd'hui la mienne, je mesure à quel point elle était peu probable. Lorsque, quelques années plus tard, on leur dit qu'il fallait faire un dossier pour l' Etat Allemand qui avait décidé d'indemniser les victimes, l'avocat en charge leur expliqua qu'il valait mieux passer sous silence cette naissance qui pourrait sembler suspecte. Lorsque les experts venaient chez nous pour vérifier notre situation, on me cachait, il était clair que je n'aurais pas d naître ce 29 mai.

567. Le guide des 100 incontournables.

Mon éditeur, un des meilleurs de la place, (c'est normal puisque c'est le mien) : Flossie Felix, a eu l'excellente idée de publier, chez Librio, qu'elle dirige, un nouveau guide : celui des 100 romans incontournables (très bien réalisé par Pierre Vavasseur) et celui des 100 polars (non moins bien réalisé par Hélène Amalric). Je trouve que c'est une idée remarquable. Il existe des guides pour tout, sauf pour les livres, et pourtant c'est un des domaines où on en a le plus besoin. J'espère que le succès de ces petit livres à 3 € donnera envie de multiplier les angles pour aider les lecteurs dans leurs choix.

mardi 27 mai 2008

566. Ces choses qu'on ne dit pas.

Le dernier livre de Marc Levy a été vendu à 100.000 ex dans la semaine qui vient de s'écouler (Passages en caisses), selon une estimation pessimiste; enfin, pas pour tout le monde. Par ailleurs, L'élégance du hérisson aurait franchi le cap du million d'exemplaires vendus.

565. Stéphane Darnat : ''Son Absence''. dans M@nuscrits.

J'ai reçu ce matin ce courriel de Stéphane Darnat qui m'a touché. L'expérience de M@nuscrits a sans doute des aspects ludiques, elle fait parfois même l'objet de commentaires qui se veulent cyniques, mais elle reste avant tout, pour moi, une source d'émotion, celle que j'ai ressentie en lisant ce message.

"Tourner les pages de son texte au moyen d'un clic de souris est un sentiment extrêmement émouvant... On a beau savoir qu'il n'y a pas de sélection, qu'il n'y aura pas de tirage papier, qu'on sera peu lu, M@nuscrits <mailto:M@nuscrits> est une manière de publication qui donne le sentiment d'un travail accompli s'agissant d'un roman que l'on porte depuis deux ans (dans mon cas), qu'on a peaufiné, dont l'envoi à des éditeurs a donné lieu à des lettres-types de refus comme à des éloges ou témoignages d'émotion de grands éditeurs (qui le refusaient pour des raisons tout à fait logiques).

Lire la suite

dimanche 25 mai 2008

564. Pause pastiche

Nouveau jeu proposé par Reb (dont la démission a été refusée) et afin de modérer d'autres excès homonymes durant les pauses : il s'agit de deviner à quel auteur correspond ce pastiche trouvé sur la toile.

Lire la suite

samedi 24 mai 2008

563. La suppression de Wikipedia est proposée.

La suppression de cette encyclopédie est proposée selon la procédure décrite sur Wikipédia: Encyclopédie à supprimer. (voir le débat)

Vous êtes invité à donner votre avis sur cette proposition.

Merci de ne pas retirer cet avertissement tant que la discussion n'est pas close.

À faire après la pose du bandeau

Cette Encyclopédie ne cite pas suffisamment ses sources.

Son contenu est donc sujet à caution. Wikipédia doit être fondée sur des sources fiables et indépendantes. Améliorez cette Encyclopédie en liant les informations à des sources, au moyen de notes de bas de page (voir les recommandations).

(-) : Supprimer.

(+) : Maintenir.

vendredi 23 mai 2008

562. Les M@nuscrits de la semaine

Neuf nouveaux m@nuscrits sont disponibles à lecture cette semaine :

Lire la suite

561. De ce qui n'a pas lieu.

Nous y sommes. Cette période, imaginée par quelques intellectuels, où la "société de l'information" ne serait plus préoccupée que de démêler le "vrai" du "faux", inextricables, est devenue actuelle. En une semaine, la fausse annonce d'un décès, la publication de photographies "inédites" d'Hiroshima (Dans Le Monde, s'il vous plaît, mais qui, semble-t-il, n'avaient rien à voir avec Hiroshima), la découverte d'un "inédit" de Rimbaud, tous ces petits événements témoignent d'une course à l'information devenue un peu folle. La faute à qui? À l'internet, bien sr, (au moins là dessus, tous les medias sont d'accord).

Nous avions créé, dans les années 80, avec quelques amis (Jean Baudrillard, Paul Virilio, Paolo Fabbri, Jean-Paul Curnier etc...) une "Agence Inter-Fax" (la Toile n'existait pas encore) qui s'était donné pour mission d'annoncer "ce qui n'avait pas eu lieu". Nous avons d fermer notre petite Agence lorsque Baudrillard a fini par publier ''La Guerre du Golfe n'a pas eu lieu''. Cette rétropublication (avant l'heure) avait fait entrer la "notion" dans l'univers tangible de la réalité du livre.

jeudi 22 mai 2008

560. Les grandes émissions littéraires.

Apostrophes 13.03.1981. Il s'agit de Gerhard Heller chez Pivot, mais l'adresse de l'INA correspondante change tout le temps.

559. Les "à supprimer" de Wikipedia.

Sur le site de Fattorius on peut lire le billet suivant daté du Mardi 20 mai 2008 :

"Des perles à supprimer sur Wikipedia

Il est fort intéressant de se balader dans les "pages à supprimer" de Wikipedia. Il s'agit d'une espèce d'inventaire à la Prévert des pages qu'un contributeur a jugées indignes de figurer propose à la suppression, faisant appel à l'avis de ses pairs. Avis pas toujours autorisés, hélas... on trouve donc parfois des perles là-dedans.

C'est justement là qu'une certaine Barberine a refait surface. Barberine? L'affaire date de novembre dernier. Désireuse d'envoyer un manuscrit aux éditions Leo Scheer, elle est à l'origine d'un dialogue auteur/éditeur dont l'un ou l'autre blog s'est fait l'écho, et qui a débouché sur la création des M@nuscrits chez l'éditeur. L'idée? Chacun peut envoyer le tapuscrit de son roman inédit à Leo Scheer, qui le publie sous une forme normalisée sur son site Internet, en le livrant au lectorat en ligne et en invitant chacun à commenter et à noter. Avec son texte "Rater mieux", Barberine a été la première à jouer ce jeu; elle a été suivie de pas mal d'autres.

L'affaire suivait son cours. Et pour moi, c'est justement sur Wikipedia qu'elle a refait surface. Leo Scheer y a en effet créé la page consacrée à la "rétropublication". Rétropublication, vous avez dit? C'est la technique consistant à publier sur papier un texte d'abord paru en ligne. Et c'est justement au manuscrit de Barberine que revient, selon l'article de Wikipedia, le redoutable honneur d'être le premier, en France, à être publié de la sorte. En anglais, on nomme le procédé "Reverse publishing"; apparemment assez neuve, elle aurait déjà des précédents dans le domaine anglophone.

Et voilà que l'article "Rétropublication" est menacé de passer à la poubelle: pas assez sourcé, pas assez connu, trop novateur comme concept. Que penser des avis de ceux qui proposent l'article à la suppression? Certains suggèrent même de créer d'abord l'article en anglais, comme s'il fallait toujours être à la traîne des wikipédiens anglophones. Je me suis permis de ramener mon grain de sel en ce qui concerne la proposition de supprimer, en votant pour la conservation de l'article. Puisque le procédé existe, il a sa place dans l'encyclopédie dite libre! Sans compter qu'on est en droit de penser que Leo Scheer connaît son métier d'éditeur, et en parle en connaissance de cause.

Et en guise de conclusion, je dirai qu'on se réjouit de voir le livre de Barberine!"

mercredi 21 mai 2008

558. Rimbaud et son Pseu.

Le 19 mai 2008, l'excellent spécialiste de Rimbaud : Jean-Jacques Lefrère et le non moins excellent Marc-Edouard Nabe venaient lire chez Taddei dans "Ce soir ou jamais" un inédit de Rimbaud récemment découvert par Patrick Taliercio à Charlestown : Le rêve de Bismark.

Il est à noter que sur Wikipedia, où nous savons que les sources sont particulièrement surveillées, l'article est déjà présenté, avec certitude, comme un faux. (Le 22 mai, ce paragraphe de Wikipedia avait étrangement disparu.)

Cette histoire me fait penser aux débuts du Collège de 'Pataphysique et à La chasse spirituelle, ce "faux Rimbaud" démasqué par A. Breton, qui avait été écrit par Emmanuel Peillet avec ses élèves. Il se trouve que Jean Baudrillard, qui en faisait partie au lycée de Reims, m'avait un jour confié avoir participé à l'écriture de ces poèmes de Rimbaud. Le pseudo utilisé par le wanabe Rimbaud pour envoyer ses articles au journal Le Progrès des Ardennes est particulièrement troublant puisqu'il signait : Jean Baudry.

Voici l'article reproduit sur le site de Jean Petit.

mardi 20 mai 2008

557. Pour George-s. (pour sa déprime)

À Macha, qui le trouvait en forme, George-s a répondu : "Non, Macha, c'est pas trop la forme, tu vois, on va dire. J'crois que j'déprime un peu…". Je pense que même Clément Rosset n'aurait pas résisté à ce strip-tease.

dimanche 18 mai 2008

556. Rétropublication et Wikipedia.

En m'appuyant sur les commentaires du billet N550 : Reverse publishing du 13 mai 2008, et retenant le mot trouvé par les Seds dans le commentaire N 10 : Rétropublication, j'ai créé l'article suivant sur Wikipedia :

La rétropublication est une publication par un éditeur traditionnel d'un manuscrit mis en ligne et accessible gratuitement sur le net, sous la forme d'un livre destiné à être vendu en librairie. Ainsi l'édition du livre Rater mieux de Barberine, issu de l'expérience des M@nuscrits mis en ligne gratuitement sur le site des Éditions Léo Scheer, est la première tentative de retropublication dans le domaine littéraire en France. La rétropublication peut se traduire en anglais par reverse publishing comme dans le cas de la publication par Bertelsmann de Wikipedia.

Peu de temps après un bandeau apparaissait demandant la suppression de cet article :

La suppression de cette page est proposée selon la procédure décrite sur Wikipédia:Pages à supprimer. (voir le débat) (Voir pour référence les critères d'admissibilité des articles sur Wikipédia.) Vous êtes invité à donner votre avis sur cette proposition. Merci de ne pas retirer cet avertissement tant que la discussion n'est pas close.

Les motifs invoqués sont les suivants :

Cet article ou cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Son contenu est donc sujet à caution. Wikipédia doit être fondée sur des sources fiables et indépendantes. Améliorez cet article en liant les informations à des sources, au moyen de notes de bas de page (voir les recommandations). (posé le 17 mai 2008).

Voici la discussion telle qu'elle se présente sur Wikipedia :

Manque liens vers M@nuscrits et tous les sites mentionnés. Idéalement, il faudrait créer la page reverse publishing sur Wikipedia en anglais. --Mamazon (d) 17 mai 2008 à 21:07 (CEST) Mamazon, j'ai mis un lien à partir du mot M@nuscrits vers la page du site des Éditions Léo Scheer les présentant. Sinon, il bruisse que le nom commun barberine soit, dans le langage courant, synonyme de rétropublication ! Christian. Néologisme et concept modifier

Bonjour. Ce mot semble être un néologisme. Y a-t-il des sources fiables pour étayer le concept de rétropublication et sa pertinence à figurer dans une encyclopédie ? Merci. --Laurent N. D 17 mai 2008 à 21:33 (CEST) Laurent, c'est effectivement un néologisme récent dont la fermentation se fait ici : Blog des Editions Léo Scheer ; néologisme comme peut l'être le "reverse publishing" ayant en particulier trait à l'expérience du passage de wikipedia d'internet en édition papier (pendant que Larousse, pour prendre un exemple récent, fait l'inverse). Merci, toutefois, d'être attentif à l'apparition de nouveaux articles comme celui-ci dont la pertinence ne pourra être vérifiée que par l'usage. Christian Domec (je n'ai pas mon compte wikipedia à portée de micro). Wikipédia n'a pas pour rôle de lancer de nouveaux concepts ou produits, mais de relater du savoir suffisamment établi pour que des sources de qualité puissent permettre de btir un article. La pertinence doit précéder l'article sur Wikipédia et non l'inverse. Pour ces raisons, je lance une procédure de discussion à la suppression de cet article. --Laurent N. D 17 mai 2008 à 23:36 (CEST) Laurent, je vous comprends. Cependant lorsque je vois, par exemple, cet article : http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_2.0 qui est long et uniquement basé sur un concept marketing et, dit l'article, créé par un éditeur Tim O'Reilly ; nous voyons dans la section critique quelques arguments qui critiquent, de fait, la présence de ce terme. La question est donc de savoir à quel moment un néologisme intègre wikipedia ou comme dit Humpty Dumpty qui est le maître. Christian D.

samedi 17 mai 2008

555. Muto : Les peintures animées de Blu

Pour vous faire partager une découverte récente : les recherches graphiques de Blu. Hormis son blog, vous pouvez voir ici un travail qu'il a réalisé l'année dernière entre Baden et Buenos Aires : il s'agit de Muto, un film de peintures murales animées par montage photographique.

jeudi 15 mai 2008

554. Le livre initiateur.

Sur cette idée de Reb : "Billet sous lequel tous ceux qui écrivent placeront les quelques lignes (une dizaine au maximum) qui les ont fait écrire, celles qui ont décidé de tout. Et ceci, sans aucun autre commentaire et surtout, sans préciser l'écrivain qui en est l'auteur."

Vous les transmettez dans le fil des commentaires, et je les inscris dans l'ordre chronologique de leur réception. (Le texte du commentaire sera mis hors ligne.)

Voici (avec les 160 premiers commentaires au 21.06.08) :

Lire la suite

mercredi 14 mai 2008

553. Les livres de la "rentrée" 2008.

Voici les livres de la rentrée aux E.L.S.

  • Le Chemin des sortilèges. Nathalie Rheims. E.L.S. (27 aot)
  • La Stagiaire. Serge Safran. Melville/L.S. (27 aot)
  • Bastard battle. Céline Minard. LaureLi/L.S. (27 aot)
  • Mlle de Biche. Emmanuel Tugny. LaureLi/L.S. (3 septembre)
  • Festino ! Festino ! Élodie Issartel. E.L.S. (10 septembre)
  • Remember Me. Claire Delannoy. E.L.S. (17 septembre)
  • Comme un voleur attend l'aurore. Caroline Boidé. Melville/L.S. (17 septembre)
  • Marilou sous la neige. Angie David. E.L.S. (1er octobre)
  • Rouge à lèvre sur le plongeoir d'une piscine municipale. Tarik Noui. LaureLi/L.S. (15 octobre)
  • Tout sera à nous. Virginie Luc. Melville/L.S. (15 octobre)
  • Rater mieux. Barberine. M@nuscrits/L.S. (15 octobre)

Je suis à votre disposition pour vous en parler. (nous contacter)

A.P.

552. Foucault, hier et aujourd'hui. Le jeudi 5 juin 18h.

La Librairie la Terrasse de Gutenberg, à Paris 12ème, organise le jeudi 5 juin à 18h un débat entre Paul Veyne et Didier Eribon sur l'Å“uvre et la pensée de Michel Foucault :

FOUCAULT HIER ET AUJOURD'HUI

Le jeudi 5 juin 2008 à 18h à Librairie la Terrasse de Gutenberg 9 rue Emilio Castelar, Paris 12eme tel 0143074215, M Ledru Rollin

Paul Veyne est historien, il a récemment publié Comment notre monde est devenu chrétien (Albin Michel) et Michel Foucault, sa pensée, sa personne (Albin Michel). Didier Eribon est philosophe. Il est l'auteur d'une biographie de Michel Foucault (Flammarion) et il a publié l'année dernière D'une révolution conservatrice et de ses effets sur la gauche française (Leo Scheer).

mardi 13 mai 2008

551. Norma Ramón : Orion Scohy, entretien par Laure Limongi pour La Revue Littéraire (bis)

À l’occasion de la sortie du deuxième livre d’Orion Scohy aux Éditions POL, Norma Ramón, Laure Limongi réalise un entretien sur l’évolution de son écriture romanesque et la notion d’intertexte – notamment du personnage « L’Élu ».

Norma Ramón, Orion Scohy, POL, 176 pages, 17 euros. En librairie depuis le 2 mai 2008.

L.L. : Par rapport à Volume, je décèle dans Norma Ramón un changement stylistique. J’ai l’impression que la notion d’absurde – que ne renierait pas le pigeon malfaisant de ton premier livre – va croissant. Pourquoi ?

O.S. : Dans Volume, mon premier roman, j’avais voulu multiplier les styles, les références, les strates. J’avais la naïve ambition, sans me départir toutefois de mon fidèle scepticisme, de fabriquer quelque chose de total, n’ayant pas encore prévu d’écrire autre chose après ça. Et puis c’était un premier livre. Après sa parution, mes tentatives d’écriture se sont toutes avérées assez décevantes, jusqu’à ce que me vienne l’idée d’un projet peut-être plus vaste encore. Or, comprenant que cela me prendrait pas mal de temps et me révélant assez impatient de publier quelque chose de plus court et de plus léger en guise de transition ou d’intermède, je me suis lancé dans NR. Mais le contenu du livre n’était absolument pas prémédité, je l’ai rédigé assez vite, une idée en entraînant une autre, sans réfléchir ou presque. Même s’il ne s’agit tout de même pas d’écriture automatique à proprement parler, c’est notamment cette façon de travailler qui peut expliquer la présence importante de la notion d’absurde dont tu parles, les références au surréalisme et à Dada, la récurrence de l’eau, des rêves – l’imagination de la matière.

Lire la suite

550. Reverse publishing.

J'aime voir apparaître des mots nouveaux qui viennent qualifier une pratique émergente, cela permet de mieux comprendre ce qu'on est en train de faire. Le reverse publishing va donc devenir la nouvelle marotte. Il est curieux de constater que ce qui va le lancer : la publication papier de l'encyclopédie Wikipedia par Bertelsmann, est annoncé avant même qu'un article le définisse dans ce dictionnaire en ligne (je ne pourrai donc pas proposer de lien. Mais nous devrions l'écrire et le signer pour Wikipedia.).

En fait, avec la sortie en librairie de Rater mieux de Barberine cet automne, nous entrons dans le cercle des pionniers du "reverse publishing" en France. Il est vrai que nous avions pris un peu d'avance avec Chronic'art, il y a quelques années; mais était-ce déjà du "reverse publishing" ou ce nom doit il rester réservé à l'édition de livres? Il nous reste à créer le mot français. Publication inverse? Édition renversée? En tous cas, pas Publication Retournée! Il vaut mieux bannir cette racine (retour).

548. Panne.

Désolé pour cette panne intervenue dans la nuit vers une heure du matin, peut-être provoquée par l'afflux des retours du WE de la Pentecôte.

lundi 12 mai 2008

546. Le chemin des sortilèges. Nathalie Rheims.

Demain, mardi 13 mai, nous allons présenter les livres de la "rentrée" aux représentants de Flammarion. Nous vous les dévoilerons progressivement dans les jours qui viennent. Voici déjà la couverture à plat que Laure Mazzega à ramenée de l'imprimerie Laballery à Clamecy (Nièvre) mercredi dernier.

samedi 10 mai 2008

545. Carnet

Les Éditions Léo Scheer ont la joie de souhaiter la bienvenue à Octave Mentzel-Scieux, né le 8 mai et saluent affectueusement ses parents, Laure et Jean-Baptiste, rédacteurs pour La Revue Littéraire. Allez, courage, les nuits blanches pourront servir à chroniquer les livres de la rentrée littéraire entre deux biberons... et à écrire des textes pour Écrivains en séries...

544. Le livre et le numérique.

Nous en étions aux premiers chapitres du "conte" d'Éric Vigne : Le livre et l'éditeur, et nous avions commencé à faire des calculs : pour un livre vendu 10 € HT nous avons 0,75 € pour le distributeur, 3,75 € € pour le libraire, 1 € pour la diffusion (représentants), soit 5,5 € qui transitent par le groupe distributeur/diffuseur (paiement à 3 mois). Ensuite 2€ pour l'imprimeur, 1,5 € pour le travail sur le texte (corrections, littéraire, maquette) 1 € pour l'auteur. Reste : 0,5 pour l'éditeur et ses charges fixes. La question est : comment le numérique est-il susceptible de modifier cette économie?

vendredi 9 mai 2008

543. Anti saudade

Suite à mon voyage littéraire au Brésil, me voici donc à présent rédactrice pour l'excellent site Cronòpios que j'ai déjà évoqué ici. J'en suis extrêmement fière. Edson Cruz, l'un des éditeurs du site, a créé pour moi la rubrique « Chez Laurette », qui sera donc, en français et mensuellement nourrie. Le premier texte publié est consacré à ''Cavale'' de Nathalie Quintane dont l'un des livres, Début, a été traduit en portugais du Brésil chez 7 Letras (''Començo'').

Et pour les lusophones, n'hésitez pas à vous perdre dans les méandres de Cronòpios. Edson Cruz a également raconté le débat autour de la question des blogs littéraires qui s'est tenu à São Paulo sur son blog, Sambaquis.

542. Réapparition d’Hélène Bessette

Oui, Léo, en effet, Hélène Bessette mérite bien quelques billets et même plus. Voici donc une amorce de début d’introduction de choses à dire sur cet immense auteur… La biographie de Julien Doussinault à paraître aux Éditions Léo Scheer en octobre prochain devrait un peu éclaircir le mystère.

Ci-dessous, mon texte d’introduction au dossier consacré à Hélène Bessette dans La Revue Littéraire n° 28. Je vous conseille fortement la lecture des textes de Nathalie Quintane, Frédéric Léal, Céline Minard, Mathieu Bénézet et Julien Doussinault dans cette même revue. Je précise également que Bernard Noël a écrit une postface au Bonheur de la nuit et que Florence Giorgetti et Robert Cantarella ont écrit des postfaces (une chacun, pour tout dire) à Suite suisse, qui est l’un des textes clefs de cette Å“uvre – qui ne comprend pas de livres faibles… Allez, c’est bien la rançon de son existence tragique : Hélène Bessette est incontournable :

Lire la suite

jeudi 8 mai 2008

541. Childeric.

Pour l'Evèque de Pont L'Évèque. Monseigneur, comme vous me l'avez demandé, voici la photographie du jeune Childéric que je confie à votre haute protection. Comme Madame Rebuse a d vous en prévenir, cet adolescent court un grand risque en cette nuit de pleine lune. Puissiez vous, Monseigneur, l'en détourner.

mercredi 7 mai 2008

538. Suite Suisse (Quelques lignes)

J'espère que tout le monde aura remarqué et admiré cette "couverture-concept" inspirée de notre travail avec Jean-Pierre Raynaud à qui elle rend hommage. Je repense à ce magnifique roman où Hélène Bessette "évoque son exil en Suisse à la recherche d'un pays moins hostile à ce qui est considéré comme une activité marginale – l'écriture" en lisant cet article de Rue89 qu'elle aurait peut-être aimé (avec une illustration également "concept"). Je ne sais pas si c'est depuis que F.W. réside à Lausanne, mais il se passe des choses dans ce pays. Je ne parle pas que de cet engouement national qui fait fleurir ces couleurs sur toutes les librairies (parait-il) ni du "raidissement" que traduisent les projets soumis au votes. Dans son article, Robert Zimmerman nous explique que "le pays des matins calmes et des soirs paisibles est secoué par une histoire rocambolesque d'élu du peuple pris en flagrant délit de "coke attitude". Xavier Bagnoud, 40 ans, marié, député démocrate-chrétien (PDC), au parlement du canton du Valais, s'est en effet fait pincer le nez dans le sachet de poudre. Dans une vidéo distribuée à différents médias, on peut voir le Valaisan de droite, nu comme un ver. L'homme du parti de la famille raconte à une femme, qui le filme avec son téléphone, qu'il a acheté sa poudre "chez les Blacks à Lausanne". Il dessine ensuite une ligne sur une table et la sniffe." (Je n'ai pas retrouvé la vidéo sur le net, ce qui représente, en soi, une étrangeté supplémentaire.)

mardi 6 mai 2008

536. RALBUM

Ici (dans les librairies) et maintenant (6 mai, an 40) le RALBUM est là, avec Éric Chevillard, François Bon, Emmanuel Tugny, Éric Meunié, Nathalie Quintane, Nathalie Talec, Stéphane Bérard, Jérôme Mauche, Olivier Mellano, Yann Linaar, Arm, Claire Guezengar, Laure Limongi, David Wahl. Et ce n'est qu'un début.

535. Classement des M@nuscrits.II. pour Christian.

Proposition de Christian pour le classement des M@nuscrits.

lundi 5 mai 2008

534. Les M@nuscrits de la semaine

Dix nouveaux m@nuscrits sont disponibles à la lecture cette semaine :

- Konsstrukt, Soulseek (201 p.)
- Narlud, Prévenez Anne (3 p.)
- Konsstrukt, VItriOL (128 p.)
- Artno, Les Primeurs d'un primate (51 p.)
- Aspirant, Jeu : l'autofiction est-elle pour vous ? (7 p.)
- Serge D., Un étrange bonheur (5 p.)
- Marie Lebrun, Grégoire (18 p.)
- L'Islandais, Sex à Reykjavik (9 p.)
- Juliette Mézenc, Femme côté Nord (113 p.)
- Nic, À droite en entrant (7 p.)

533. Retour du Brésil

Après une mission culturelle. Outre des lectures de mes livres, j'y ai effectué deux types de conférences : l'une traçant un panorama – subjectif – de la poésie contemporaine en France à travers ses divers courants : poésie du vers, poésie « blanche », poésie sonore et action, poésie « narrative », poésie multimédia… ; l'autre s'intéressant au développement des sites et blogs de littérature en France. Les deux ont été reçues avec un enthousiasme chaleureux envers la littérature française aussi bien à Porto Alegre qu'à Rio de Janeiro, São Paulo et Salvador de Bahia. De nombreux échanges avec les écrivains et directeurs de revue (Carlito Azevedo de Inimigo Rumor, Marcio-André de Confraria do Vento…), les éditeurs (j'ai enfin rencontré, entre autres, Denise Natale et Sérgio Pinto de Almeida, les éditeurs brésiliens de José Agrippino de Paula) et les écrivains de blogs. Je vous invite notamment à visiter le remarquable site littéraire Cronòpios qui a quelques ressemblances formelles avec le site des Éditions Léo Scheer – notamment l'interface TVCronòpios.

(Photo : Emmanuel Tugny, LL & Alfredo Aquino du blog Ardo Tempo, à la Palavraria de Porto Alegre, quartier Bom Fim.)

532. Anonymat.

On regrette parfois que les auteurs ne participent pas plus souvent aux discussions sur les blogs. Celui-ci est d'ailleurs un des rares où ils le font. Je pense aux débats passionnants avec Saphia Azzeddine ou Nicolas Jones-Gorlin et, plus récemment à la lettre de Gabriel Matzneff. Voyant apparaître son nom, parfois utilisé par d'autres comme pseudo, je lui ai demandé d'ajouter un "signe de reconnaissance" afin de pouvoir vérifier l'origine de ses commentaires. À travers cet échange, m'est clairement apparu à quel point l'anonymat devenait un obstacle.

"Ce qui gêne, m'écrit Gabriel Matzneff, c'est le côté "lettre anonyme". Hier, seuls les minables envoyaient des lettres anonymes aux journaux et les rédacteurs en chef foutaient celles-ci directement au panier. Jamais un journal sérieux n'aurait publié une lettre non signée, sans les coordonnées précises du signataire. Aujourd'hui, sur Internet, nous, qui signons de notre nom, apparaissons à visage découvert, nous discutons courtoisement avec des inconnus (pas toujours courtois) qui signent Truc ou Machin, dont nous ignorons l'identité, dont nous ne savons pas si, derrière tel pseudo, se cache un vieillard à barbe blanche ou une jeune fille de quinze ans ; nous légitimons, par nos réponses, par notre courtoisie, cet anonymat de nos correspondants que je persiste à juger malsain, voire indécent. Nous pouvons remercier Dieu (s'il existe, ce qui n'est pas certain) qu'Internet n'ait pas fonctionné entre 1940 et 1944. Tu imagines les lettres de dénonciation à la police de Vichy ou à la Gestapo, qui furent déjà trop nombreuses, si les anonymes sycophantes avaient eu à leur disposition la toile infinie des blogs !!!".

Des exemples fréquents démontrent à quel point ces dérives peuvent conduire à une véritable pathologie, entre mégalomanie, paranoïa et délire de persécution et décourager ceux qui espéraient que le net serait un nouvel espace de la liberté d'expression. En fait, l'anonymat conduit à un "trollisme" global qui détourne un outil d'expression culturelle pour le transformer en espace d'inscription de symptômes pathologiques. Ce phénomène évoque, pour moi, une des caractéristiques des espaces collectifs : il y a, depuis toujours, cette idée que ce qui est collectif, au lieu d'être perçu comme la propriété de tous, est considéré comme n'appartenant à personne, et donc destiné à être vandalisé. Je pensais à cela à propos des Velibs, dont le saccage récent est particulièrement révélateur. Comment faire? N'aurait-il pas été souhaitable de proposer, dès le début de l'Internet, des règles internes comparables à celles de la presse écrite. Il n'est peut-être pas trop tard pour y penser.

dimanche 4 mai 2008

531. Ingres. Paolo et Francesca. (Pour Dahlia)

vendredi 2 mai 2008

530. Bruno Aveillan. DIOTOPES (2) Texte de Marcos Lutyens

Le néologisme "Diotope" intrigue; voici la préface du livre Diotopes de Bruno Aveillan écrite par Marcos Lutyens, qui est "éclairante".

"En Colombie, dans la culture Tairona, les jeunes enfants choisis pour devenir chaman sont mis à l’écart de la société. Leur isolement s’inscrit dans la tradition Tairona selon laquelle les apprentis doivent être élevés dans une obscurité totale. Durant toute leur enfance et leur adolescence, ils se lèveront dès le coucher du soleil, se formeront pendant la nuit, et se retireront avant le lever du jour. Les nuits de pleine lune, les apprentis devront couvrir leur tête et leur visage comme des habitants du désert se protégeant du soleil. En renonçant à voir normalement, les apprentis apprennent à compter sur une perception sensorielle autre que celle de leurs yeux, forçant leurs capacités intuitives à s’épanouir. Une fois leur apprentissage terminé, les chamans sont replongés dans le cycle normal du jour et de la nuit, mais le changement profondément ancré dans leur hiérarchie sensorielle aura des conséquences infinies sur leur façon de percevoir le monde. Imaginez l’éblouissement de ces tous jeunes “prophètes� Tairona lorsqu’ils sont exposés pour la première fois à la forme explicite du monde extérieur en pleine lumière.

Lire la suite

jeudi 1 mai 2008

529. Lettre à Anne Procureur

Lorsque je leur avais annoncé la publication de mon premier roman, L'Amour impossible, aux Éditions Léo Scheer, dans la collection Melville, mes amis m'avaient prévenu qu'il risquait de passer inaperçu. Je leur avais répondu qu'il y avait là une remarquable attachée de presse, que j'aurais des articles partout et que ses amis journalistes avaient bien l'intention de me trompeter. Quelle ne fut pas ma surprise, chère Anne Procureur, de ne lire à son sujet que cette petite note anonyme dans une obscure revue : "L'Amour impossible est un petit roman très spirituel, très raffiné, très moderne. Il s'agit d'une femme à la mode, d'une lionne qui vole son amant à une autre femme de ses amies, et qui, pourtant, n'en profite guère ; car elle et lui sont blasés, et ils ont beau faire, ils ne peuvent s'aimer. Le style, le langage, le costume et les moeurs de ce roman sont du dernier moderne ; la mode y joue un grand rôle." C'est un peu court, ne trouvez-vous pas ? Et encore, je vous épargne les quelques gros mots d'indignation et de condamnation qu'on me rapporte, par-ci, par-là, et si gros, si gros qu'en vérité je me demande si nous sommes en province aussi bêtes qu'en Angleterre, de moralité hypocrite et ennuyeuse. Devrai-je, chère Anne Procureur, me résigner à ne rien apprendre d'une Critique qui ne prend la peine que de dire le peu que cela vaut ?

Votre Jules Barbey

528. M.O.E.P.F.W. (14).

Je repense à cette scène rocambolesque du prix Goncourt 2005 attribué à François Weyergans pour Trois jours chez ma mère, alors que Michel Houellebecq, grand favori, attendait devant Drouant en compagnie de Clément. J'ai appelé F.W. pour le réveiller, en lui disant : "C'est toi. Il faut y aller." "Mais non, m'avait-il répondu, c'est Houellebecq.". J'y repense en lisant ce passage du texte de Lucie Ceccaldi : L'innocente, qui parait chez Scali : «Avec Michel Houellebecq, mon fils, on pourra commencer à se reparler le jour où il ira sur la place publique, ses Particules élémentaires dans la main, et qu'il dira : “Je suis un menteur, je suis un imposteur, j'ai été un parasite, je n'ai jamais rien fait de ma vie, que du mal à tous ceux qui m'ont entouré. Et je demande pardonâ€?.»

Archives Syndication
mai 2017 (155)
février 2017 (186)
janvier 2017 (253)
décembre 2016 (179)
octobre 2016 (205)
septembre 2016 (240)
août 2016 (211)
juillet 2016 (173)
juin 2016 (186)
mai 2016 (155)
avril 2016 (117)
mars 2016 (202)
février 2016 (186)
janvier 2016 (253)
décembre 2015 (179)
novembre 2015 (199)
octobre 2015 (205)
septembre 2015 (240)
août 2015 (211)
juillet 2015 (173)
juin 2015 (186)
mai 2015 (155)
avril 2015 (117)
mars 2015 (202)
février 2015 (186)
janvier 2015 (253)
décembre 2014 (179)
novembre 2014 (199)
octobre 2014 (205)
septembre 2014 (240)
août 2014 (211)
juillet 2014 (173)
juin 2014 (186)
mai 2014 (155)
avril 2014 (117)
mars 2014 (202)
février 2014 (186)
janvier 2014 (253)
décembre 2013 (179)
novembre 2013 (199)
octobre 2013 (205)
septembre 2013 (240)
août 2013 (211)
juillet 2013 (173)
juin 2013 (186)
mai 2013 (155)
avril 2013 (117)
mars 2013 (202)
février 2013 (186)
janvier 2013 (253)
décembre 2012 (179)
novembre 2012 (199)
octobre 2012 (205)
septembre 2012 (240)
août 2012 (211)
juillet 2012 (173)
juin 2012 (186)
mai 2012 (155)
avril 2012 (117)
mars 2012 (202)
février 2012 (186)
janvier 2012 (253)
décembre 2011 (179)
novembre 2011 (199)
octobre 2011 (205)
septembre 2011 (240)
août 2011 (211)
juillet 2011 (173)
juin 2011 (186)
mai 2011 (155)
avril 2011 (117)
mars 2011 (202)
février 2011 (186)
janvier 2011 (253)
décembre 2010 (179)
novembre 2010 (199)
octobre 2010 (205)
septembre 2010 (240)
août 2010 (211)
juillet 2010 (173)
juin 2010 (186)
mai 2010 (155)
avril 2010 (117)
mars 2010 (202)
février 2010 (186)
janvier 2010 (253)
décembre 2009 (179)
novembre 2009 (199)
octobre 2009 (205)
septembre 2009 (240)
août 2009 (211)
juillet 2009 (173)
juin 2009 (186)
mai 2009 (155)
avril 2009 (117)
mars 2009 (202)
février 2009 (186)
janvier 2009 (253)
décembre 2008 (179)
novembre 2008 (199)
octobre 2008 (205)
septembre 2008 (240)
août 2008 (211)
juillet 2008 (173)
juin 2008 (186)
mai 2008 (155)
avril 2008 (117)
mars 2008 (202)
février 2008 (186)
janvier 2008 (253)
décembre 2007 (179)
novembre 2007 (199)
octobre 2007 (205)
septembre 2007 (240)
août 2007 (211)
juillet 2007 (173)
juin 2007 (186)
fil rss
fil rss commentaires



Copyright
Top