Le 19 mai 2008, l'excellent spécialiste de Rimbaud : Jean-Jacques Lefrère et le non moins excellent Marc-Edouard Nabe venaient lire chez Taddei dans "Ce soir ou jamais" un inédit de Rimbaud récemment découvert par Patrick Taliercio à Charlestown : Le rêve de Bismark.

Il est à noter que sur Wikipedia, où nous savons que les sources sont particulièrement surveillées, l'article est déjà présenté, avec certitude, comme un faux. (Le 22 mai, ce paragraphe de Wikipedia avait étrangement disparu.)

Cette histoire me fait penser aux débuts du Collège de 'Pataphysique et à La chasse spirituelle, ce "faux Rimbaud" démasqué par A. Breton, qui avait été écrit par Emmanuel Peillet avec ses élèves. Il se trouve que Jean Baudrillard, qui en faisait partie au lycée de Reims, m'avait un jour confié avoir participé à l'écriture de ces poèmes de Rimbaud. Le pseudo utilisé par le wanabe Rimbaud pour envoyer ses articles au journal Le Progrès des Ardennes est particulièrement troublant puisqu'il signait : Jean Baudry.

Voici l'article reproduit sur le site de Jean Petit.