Je suis né le 29 mai 1947 à Pocking en Bavière, dans le camp pour "personnes déplacées" géré par l' I.R.O. Mes parents, Myriam et Aaron étaient là, avec mon frère Henri, né en 1937. C'était le terme du parcours qui les avait conduit du ghetto de Cracovie où ils vivaient en 1939, à la déportation, puis la fuite à Kiev, l'autre déportation en Sibérie, l'Ouzbékistan à la fin de la guerre, le retour en Pologne et finalement le départ vers ce camps de réfugiés. Ils étaient les seuls survivants de leurs familles respectives, situation qui est aujourd'hui la mienne, je mesure à quel point elle était peu probable. Lorsque, quelques années plus tard, on leur dit qu'il fallait faire un dossier pour l' Etat Allemand qui avait décidé d'indemniser les victimes, l'avocat en charge leur expliqua qu'il valait mieux passer sous silence cette naissance qui pourrait sembler suspecte. Lorsque les experts venaient chez nous pour vérifier notre situation, on me cachait, il était clair que je n'aurais pas d? naître ce 29 mai.