Ma très chère AnnePro. J'apprends avec bonheur que le deuxième billet sur L'Amour impossible (en deux siècles) vient enfin de paraître dans une excellente gazette (Le Point), et comme il le doit aussi à votre ténacité, je tenais à vous en féliciter. Le premier, anonyme, (sans doute écrit par mon "ami" Sainte-Beuve), m'avait laissé un go?t amer dont je vous avais fait part dans ma précédente lettre. Celui-ci est d'autant plus agréable qu'il est signé par un auteur qui publie un livre dans la rentrée littéraire de cet automne : Jean-Paul Enthoven; il est vrai que je sens dans ses romans une certaine complicité. Transmettez également mes amitiés à Christophe Ono-Dit-Bio, le rédacteur en chef des pages culture et Franz-Olivier Giesbert, directeur de cette gazette, qui mènent tous les deux un véritable combat pour la défense de la littérature.

Votre Jules Barbey.