Mai 68, je passe. Mariage le 13 juillet 1968 à la Mairie du 10 ème Arrondissement avec Elizabeth rencontrée trois ans plus tôt, fille unique d'une famille de Catalans originaires de Sabadell près de Barcelone. Son père avait rompu avec son milieu d'industriels pour s'engager dans les rangs du P.O.U.M pendant la guerre d'Espagne au cours de laquelle sa première femme fut tuée.
Au cours des trois années précédentes, en parallèle de mes études, je travaille à la SEMA-SOFRES, d'abord comme "enquéteur" sur le terrain, puis comme chargé d'études dans une tour du Boulevard Brune. Au moment où le mouvement étudiant se tourne vers les "travailleurs" je suis propulsé à la tête d'un mouvement de grêve avec occupation des locaux. Chargé des négociations avec la direction pour les augmentations de salaires, je parviens à obtenir une augmentation collective de 25%.
Le PDG me convoque dans son bureau, je pensais que c'était pour m'annoncer mon licenciement. En fait, il me propose de venir travailler avec lui au Commisariat du Plan où il dirige une Commission chargée de réfléchir à l'avenir de la France et à la réforme de l'Etat. Je lui dis qu'à 21ans et sans expérience, c'est peut être un peu court pour ce genre de poste. Il ne veut rien entendre, mais me demande quand même si je suis Français, condition nécessaire pour devenir fonctionnaire. Je lui montre alors fièrement la carte d'identité toute neuve que je viens d'obtenir par naturalisation.
Quelques mois plus tard, Chaban Delmas devient Premier Ministre et lance sa "Nouvelle Société" Nous nous retrouvons à la tête d'un budget considérable pour financer la recherche en sciences sociales et "éclairer" les Grands Corps de l'Etat sur ce qu'il convient de faire dans ce pays encore bouleversé par les "évènements".