Au début des années 70, au Plan, je fais la connaissance de Jean-Hervé Lorenzi, jeune économiste du B.I.P.E. qui prépare son agrégation à Grenoble. Je m'y rends souvent pour suivre les travaux de l'équipe de recherche de Michel Maffesoli (c'est là que je rencontre Jean Baudrillard dont je deviens proche).

En 1973, Jean-Hervé Lorenzi (qui vient d'être reçu "major" à l'agrégation) me propose de faire partie de l'équipe de l'IRIS à Dauphine, créée par Jacques Attali pour être un "Think Tank" de la "nouvelle gauche" dans la perspective l'élection de François Mitterrand à la Présidence de la République. Il y a là Marc Guillaume qui vient de co-écrire ''L'Anti-économique'' avec Attali, Érik Orsenna, qui s'appelait Érik Arnoult (il n'avait pas encore emprunté son pseudo au Rivage des Syrtes pour publier Loyola's blues), Michel Sauzay et toute une bande de jeunes économistes dont j'accepte de devenir le "sociologue de service".

Chaque mois, nous publions un recueil de "notes de conjoncture" qui commence généralement par un article de Jacques Attali et se termine par ma note de "conjoncture sociologique". Ce livret est envoyé à François Mitterrand et à une centaine de "personnalités" dont certaines sont conviées à venir en discuter avec nous chaque mois. Parmi les participants réguliers Jacques Delors, Michel Rocard...En 1974, Jacques Attali devient responsable de l'équipe de campagne électorale, c'est une sorte de rôdage qui n'aboutira qu'en 1981.

Précédents : (1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8).(9).