Je quitte le domicile conjugal (à Saint-Cloud, qui ne me va pas) pour m'installer, seul, dans un duplex de la rue du Temple. Depuis la fenêtre du bureau bibliothèque, je vois, au bout de la rue Braque, le portail monumental, avec ses deux tours médiévales, de l'Hôtel de Clisson qui abrita les Guise. Rattrapé par ce que je tentais de fuir, je me réfugie chez Dominique qui habitait rue Bréa, à Montparnasse au dessus du restaurant russe éponyme, point de repère, au dernier étage. Je finis par faire une pause gr?ce à Erik Orsenna, qui souhaite également bouger et me propose de louer son appartement de la rue de Sèvre.

Au cours de cette période, je suis, en fait, de plus en plus souvent aux USA. D'une part à San Francisco, pour mener à bien un contrat de recherche (prospective) avec le Standford Research Institute, logé chez des informaticiens français qui viennent de créer leur entreprise d'électronique dans la Silicon Valley. D'autre part à Los Angeles, pour des contrats sur les objets du quotidien (automobile, téléphone, télévision, maison) pour différents clients européens. Là, je loge "chez l'habitant", en particulier chez les producteurs et scénaristes de la série Dallas. Le mode de vie Californien des années 70 est indissociable de mon "changement d'axe".