Bravo à Katia Clarens qui a su répondre plus vite que son ombre à notre grand jeu-concours Melville.

La citation qui pourrait représenter le premier roman de Georgina Tacou est bien de Nietzsche, tirée de son Zarathoustra ; 'Je vous le dis, il faut avoir encore du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danseâ?.
Il est des livres domestiques , comme on parle d'animaux domestiques.

La mort n'en saura rien n'est pas de ceux-là.
Tout le monde pourra le savoir à partir du 7 Janvier 2009.

Mathieu Terence