Gérard, dans son commentaire du 12.01.09 # 363 du billet sur la "modération" , cite ce passage de la Communauté inavouable de Blanchot, à propos du pseudo, tel qu'en lui-même, il cherche à exister.

« L'être cherche, non pas à être reconnu, mais à être contesté : il va, pour exister, vers l'autre qui le conteste et parfois le nie, afin qu'il ne commence d'être que dans cette privation qui le rend conscient (c'est là l'origine de sa conscience) de l'impossibilité d'être lui-même, d'insister comme ipse ou, si l'on veut, comme individu séparé : ainsi peut-être ex-istera-t-il, s'éprouvant comme extériorité toujours préalable, ou comme existence de part en part éclatée, ne se composant que comme se décomposant constamment, violemment et silencieusement »

Sur le Net, cette violence fait que souvent le pseudo surgit et éclate à la face de l'autre, un peu comme dans cette autre décomposition du mot : ek-sistere. Ce qui fait de la modération, quelle qu'elle soit, dans tous les sens possibles de ce terme, au mieux une illusion, au pire un contre-sens.

Y-a-t-il une communauté inavouable spécifique de l'écriture sur le Net ?