Accueil
Actualité
Catalogue
A paraître
Blog des ELS La Revue Littéraire
TV6



mardi 30 juin 2009

1042. Roman noir d'amour

Frédéric Junqua parle de son premier roman, KART, à paraître le 26 ao?t. Roman entre anticipation et geste baroque. Vous pouvez également en lire un extrait ici.

lundi 29 juin 2009

1040. Double page pour Dahlia dans Pref Mag.

Dans le nouveau numéro # 33 du magazine PREF MAG, une double page illustrée par les très belles photograhies de Kelly B, est consacrée au livre de Dahlia : Adore qui vient d'être publié dans la collection M@nuscrits. L'article est signé Antoine Dole. Dans l'entretien, dahlia explique avec une grande clarté la démarche de M@nuscrits. Je ne crois pas qu'on puisse le trouver sur le Net, il faut acheter le magazine en kiosque. Je pensais, qu'au début du moins, le buzz autour M@nuscrits se ferait uniquement sur le web, il semble que la presse commence à s'intéresser au phénomène. Merci à Dahlia de l'avoir si bien expliqué dans cet entretien.

vendredi 26 juin 2009

1038. Son absence de Stéphane Darnat par becdanlo (B.C. n° 8)

« Son Absence » est un écrit publié après la mort brutale de son auteur. On ne peut s'empêcher d'y chercher des signes, de découvrir une trace de prémonition. Dans l'avant propos, l'éditeur Léo Scheer, rapporte l'un de ses derniers échanges avec l'auteur qui venait de subir un accident de la route:

« Quand je me suis retrouvé dans l'ambulance avec des lumières des pompiers et des flics dans la nuit, les parfonds des couloirs d'hôpital, le médecin, les radios, les larmes de ma mère, les coups de fil de la famille, la tête prise dans un étau, le tout tourbillonnant, j'ai eu une pensée assez floue sur la vanité à écrire et être lu. Comme de découvrir, ou plutôt pressentir que mes désirs et besoins sont peut être ailleurs cachés? Je ne sais. »

Lire la suite

jeudi 25 juin 2009

1037. Ida ou le délire dans Libé

... Et aujourd'hui, un article de Claire Devarrieux en première page du Cahier Livres de Libé. L'équipe de la rédaction l'évoquait dans la page audio "sous les couvertures" enregistrée le 16 juin et diffusée hier. Vous pourrez lire l'article à cette adresse très prochainement.

mardi 23 juin 2009

1036. Ida ou le délire dans les Inrocks

Bel article de Raphaëlle Leyris dans Les Inrocks n?708 sur Ida ou le délire suivi du Résumé d'Hélène Bessette - dont on avait déjà parlé ici et . Je vous laisse le soin d'en télécharger le PDF ici.

lundi 22 juin 2009

1034. B.C. N°6. déposé par Ninon.

La Blague, - cette forme nouvelle de l'esprit français, née dans les ateliers du passé, sortie de la parole imagée de l'artiste, de l'indépendance de son caractère et de sa langue, de ce que mêlent et brouillent en lui, pour la liberté des idées et la couleur des mots, une nature de peuple et un métier d'idéal ; la Blague, jaillie de là, montée de l'atelier, aux lettres, au thé?tre, à la société ; grandie dans la ruine des religions, des politiques, des systèmes, et dans l'ébranlement de la vieille société, dans l'indifférence des cervelles et des cœurs, devenue le Credo farce du scepticisme, la révolte parisienne de la désillusion, la formule légère et gamine du blasphème, la grande forme moderne, impie et charivarique, du doute universel et du pyrrhonisme national.

dimanche 21 juin 2009

1033. Modérato.

L'avenir est aux éditeurs qui comprennent la modération mais ne sont pas, pour autant, des éditeurs de presse.

1032. B.C. N° 5 : déposé par Serpentin coloré.

Hier sur FB, quelqu'un a soulevé le problème de Eros et Thanatos, alors j'ai songé à déposer ces pages.

« L'illusion et l'éros » selon Olivier Clément

cf : (La révolte de l'Esprit, Olivier Clément, 1979)

« â?¦Dans l'érotisme d'aujourd'hui, on sent à la fois la quête, presque désespérée d'un autre et celle, non moins tragique, d'un paroxysme qui ferait oublier la mort : « Image écho reflet d'une naissance perpétuelle, C'est gagner un instant Pour ne plus jamais douter de durer », écrivait Eluard.

Il y a quelque chose de « religieux » dans l'éros. Wilheim Reich parle à son propos d'«énergie cosmique primordiale ». Les érotiques sacrées de l'Inde et de la Chine ne disent pas autre chose. La Chine traditionnelle cherchait dans certaines techniques amoureuses le secret de la longévité, le tantrisme indien, celui de l'illuminationâ?¦

Mais il s'agit d'ascèse difficiles où l'élan sexuel maîtrisé, intériorisé. On ne le laisse pas se matérialiser dans la semence, c'est-à-dire dans un processus de procréation, on le retrouve en quelque sorte dans un processus de régénération, plus vital en Chine, plus spirituel dans l'Inde. Le partenaire reste un moyen. L'autre comme tel est ignoré. La sexualité est à la fois exaltée et transportée dans une autre dimension.

L'Occident actuel au contraire voudrait trouver dans l'exercice même de la sexualité ' une sexualité le plus souvent stérile, mais nullement intériorisée ' à la fois la plénitude de la vie et la rencontre d'autrui. C'est sans doute une illusion : fuite loin de « Dieu », ignorance de l'autre. Les vieux ascètes savaient bien que le désir, quand il se fait passion, est « une quête de Dieu inversée en refus de Dieu ». La passion transforme le désir de « Dieu » en complicité du néant.

Nos « révolutionnaires » du sexe entonnent le chant du « principe de plaisir », tel que Freud l'a d'abord mis en valeur : nous voulons tout, et tout de suite ! « Tutto, subito », comme le clamait le haut-parleur des gauchistes dans le film « La classe ouvrière ira au paradis ». Mais Freud a aussi montré que l'homme, s'il veut se construire, doit affronter « le principe de réalité ».

La « sublimation » de la pulsion sexuelle est nécessaire pour bâtir une société, une culture. Il est vrai que ce genre de diagnostic reste chez Freud, dans son univers sans transcendance, un constat plutôt mélancolique : c'est ainsi, ou c'est la libération des fauves que nous portons en nous.

Après 1920, Freud avait découvert, en effet, qu'il existe non pas une seule pulsion fondamentale, la « libido », mais deux, l'Amour et la Mort. EROS et THANATOS. Le revers du désir est la mort.

Lire la suite

samedi 20 juin 2009

1031. Billets communautaires.

En attendant d'avoir notre site communautaire, j'ai envie de faire évoluer le blog dans cette direction et d'offrir la possibilité à tout le monde de mettre en ligne des billets. (ce qui le rapproche d'un site communautaire sans en avoir la complexité logicielle).

Nous avons fait le test pour le Jardin d'Epicure, et je trouve que ça fonctionne bien : 887 commentaires pour le premier, 277 pour le deuxième, pour le moment.

La méthode est simple :

1) Écrire, devant son commentaire : Billet

2) Écrire le titre du billet et le pseudo de l'auteur.

3) Donner les infos cachées dans le backoffice : adresses mail et site.

Je reprends ces commentaires comme billets dans la rubrique "Général" avec le nom de l'auteur et le titre. L'auteur gère son fil comme sur son blog. (on peut modérer pour lui).

Cela peut être intéressant pour signaler la mise en ligne de M@nuscrits qui ont moins de visibilité avec l'interface automatique et n'ont ni couverture ni 4e (nous allons, j'espère, y remédier bientôt), mais c'est "ouvert à tout" comme les Jardins d'Épicure. (je ne ferai pas de modération dans les fils de ces billets qui seront gérés par les auteurs.

mardi 16 juin 2009

1027. La Revue Littéraire n°40 (juin 2009)

Dans cette nouvelle livraison de La Revue Littéraire, un choix de textes inédits, des nouveaux auteurs à découvrir au cours d'une plaisante lecture estivale, on peut lire une traduction en français de trois chansons de The Notorious Big, plus connu sous le nom de Biggie, l'un des artistes majeurs de l'histoire du rap. Les chansons deviennent des textes à part entière, des poésies urbaines (proches de Baudelaire époque cheveux verts, premier punk devant l'éternel) qui prennent tout leur sens, au-delà du principe formel des rimes. La mort hante ces morceaux comme un pressentiment de l'artiste qu'il mourra jeune. Ce fut le cas. Biggie est assassiné à l'âge de 25 ans à Los Angeles, six mois après son alter ego sublimé, 2Pac.

Voici une version augmentée de l'introduction de Manuel Goldman à sa traduction des chansons de Biggie : The Notorious Big, le roi de New York.

"Lors du bal inaugural d'investiture d'Obama, Jay-Z rappe pour le président son titre « History », sur un sample de Véronique Sanson. Il porte des « lunettes de vue » pour la première fois. Jay-Z n'écrit plus ses textes depuis des années. Les textes qu'il enregistre sont des phrases répétées, additionnés jusqu'à la mémorisation. En studio, on le voit bouger la tête sur le beat pendant des heures, comme un juif pieux, et marmonner son texte en formation. La parole reste purement orale. Quelque chose de mystique et d'ancestral. L'impression de grâce et de spontanéité est grande.

Lire la suite

vendredi 12 juin 2009

1025. La Revue Littéraire n°39 : Gabriel Matzneff

En librairie depuis mercredi, ce numéro que certains attendent depuis un moment, le trente-neuvième de La Revue Littéraire, consacré à Gabriel Matzneff, singulièrement à son journal intime, en prolongement de la publication de ses Carnets noirs 2007-2008. Il marque, par un hasard de calendrier où l'on peut voir un signe, le cinquième anniversaire de la revue ; et, hasard ou signe, je me réjouis de cette coïncidence.
Gabriel Matzneff était présent dès notre premier sommaire, en avril 2004, qui est aussi le moment où nous avons décidé de rééditer Les Moins de seize ans et Les Passions schismatiques. Au-delà de la fidélité à une ?uvre, et de l'amitié pour un homme, il n'est pas interdit de voir là une de ces lignes souterraines qui donnent à une maison d'édition sa couleur, son esprit, qui constituent sa manière propre de défendre, à la place qui est la sienne, la littérature.

photo : Gabriel Matzneff avec Alfred Eibel, Villasimius (Sardaigne), juin 1974 ; cf. La Revue Littéraire n°39, p. 46. (Source.)

Lire la suite

lundi 8 juin 2009

1023. Megan Meier.

Megan Meyer, est une jeune fille de 13 ans, elle vit dans une petite ville du Missouri. Sur MySpace, elle rencontre Josh, un garçon de 16 ans. Josh entre dans sa vie privée, séduit Megan, puis, brusquement, la rejette et se met à l'insulter publiquement. Megan, qui est dans une période de fragilité psychologique, ne supporte pas ces agressions, ni l'image qu'elles donnent d'elle auprès de son entourage. Quelques jours plus tard, les parents de Mégan, Ron et Tina Meier, la retrouvent, pendue, suicidée dans le placard de sa chambre.

L'enquête révèlera que Josh n'était que le pseudo d'un fake utilisé par Lori Drew, 49 ans, une voisine, mère d'une copine jalouse de Megan, qui a utilisé ce procédé pour atteindre l'adolescente publiquement. Tina Meier qui a décidé de consacrer son temps à sensibiliser l'opinion, en particulier les jeunes, par des conférences dans les lycées, aux risques liés au harcellement sur Internet. Elle a également décidé de poursuivre Lori Drew en justice. Il s'agit de la première poursuite criminelle concernant une affaire de harcèlement sur internet dans l'histoire de la justice américaine. L'affaire est instruite par le parquet fédéral à Los Angeles, en raison de la présence du siège social de MySpace dans la région.

Jusqu'à présent, nous sommes dans un certain vide juridique en matière de harcèlement sur le Net, qui aborde plutôt la question sous l'angle de la fausse identité, mais l'affaire Megan Meier devrait contribuer à approfondir cette question, en tout cas aux USA.

vendredi 5 juin 2009

1022. EMMANUEL LOI : L'argent et la mort . Chapitre II

Le 2e chapitre de L'argent et la mort :EN SOCIETE est en ligne dans M@nuscrits, prélude à La valeur d'usure, bientôt dans les librairies.

jeudi 4 juin 2009

1021. Spot publicitaire pour le livre de Dahlia.

Pour les livres, la publicitéa à la télévision est assez rare, compte tenu du co?t élevé de ces opérations. Pour Adore de Dahlia, qui vient de paraître en librairie, vous avons reçu l'aide d'un sponsor qui nous a permis de réaliser ce spot dans lequel Dahlia a accepté de jouer son propre rôle. Anecdote, pour le making-off du tournage, le dernier plan, qui était au départ prévu de face, a failli ne pas pouvoir être tourné, l'auteur se méfiant des commentaires de certains internautes malveillants. La rétropublication dépasse la fiction.

PS. Nous réfléchissons au spot publicitaire pour le livre d'Alex qui sort le 10 juin...Un film animalier ?

mardi 2 juin 2009

1020. Je ne suis pas un entonnoir scotiste

Je tiens à protester vigoureusement contre les allégations d'un certain Stôlqueur qui, dans l'hommage qu'il veut bien me rendre ce matin sur son site, glisse quelques épines entre les lauriers dont il me fait l'amitié de me couvrir le front. Je passe sur ces derniers : ils sont excessifs, bien sœur, mais surtout surprenants de la part de quelqu'un que j'ai vu deux fois dans ma vie et à qui je ne penserais plus s'il ne m'insultait à intervalles réguliers. Mais je ne peux laisser passer un nom, une antonomase, comme dit notre gracieux styliste, ce nom de "Docteur subtil" dont il m'affuble cruellement, lui qui sait que, thomiste de la première heure, j'ai passé une partie de ma vie à lutter contre Duns Scot, dont c'était le surnom. J'aurais accepté qu'il m'appel?t "Docteur angélique" comme mon maître, mais cela m'est insupportable. Non, monsieur Stôlqueur, je ne suis pas scotiste !
Et puisque j'y suis, non, je n'ai pas la forme d'un entonnoir ! Car ce Stôlqueur, non content de s'en prendre à mes sentiments de philosophe (honoraire), s'attaque à mon physique, à ma "morphologie" écrit-il, qu'en élégant maître du verbe il qualifie d'infundibuliforme, adjectif qui, chacun le sait (puisqu'il le sait), signifie "en forme d'entonnoir". Cela m'a un peu choqué, je l'avoue. J'ai consulté une amie qui me connaît bien. Elle m'a dit : "Non, Florent, tu n'as pas la forme d'un entonnoir", ce qui m'a rassuré. Moyennant quoi, retrouvant l'angélisme de mon vieux Thomas en même temps que ma forme humaine, j'ai pardonné les incartades de notre fin prosateur, et l'ai pardonné. Mieux : une irrépressible envie de le remercier m'a saisi. Ce que je fais ici, entre deux éclats de rire.

P. S. Il va de soi que je ne suis pas Ludivine Cissé, qui vient d'ailleurs elle-même de s'étouffer de rire devant son écran. Mais cela, tout le monde l'avait compris. C'est une vérité bien connue que, selon le mot d'un ami, M. Stôlqueur est une boussole qui indique le sud.

lundi 1 juin 2009

1019. Battle : TEST (vidéo + traduction)

Lire la suite

Archives Syndication
septembre 2017 (245)
août 2017 (220)
juillet 2017 (174)
mai 2017 (155)
février 2017 (186)
janvier 2017 (253)
décembre 2016 (179)
octobre 2016 (205)
septembre 2016 (245)
août 2016 (220)
juillet 2016 (174)
juin 2016 (187)
mai 2016 (155)
avril 2016 (117)
mars 2016 (202)
février 2016 (186)
janvier 2016 (253)
décembre 2015 (179)
novembre 2015 (199)
octobre 2015 (205)
septembre 2015 (245)
août 2015 (220)
juillet 2015 (174)
juin 2015 (187)
mai 2015 (155)
avril 2015 (117)
mars 2015 (202)
février 2015 (186)
janvier 2015 (253)
décembre 2014 (179)
novembre 2014 (199)
octobre 2014 (205)
septembre 2014 (245)
août 2014 (220)
juillet 2014 (174)
juin 2014 (187)
mai 2014 (155)
avril 2014 (117)
mars 2014 (202)
février 2014 (186)
janvier 2014 (253)
décembre 2013 (179)
novembre 2013 (199)
octobre 2013 (205)
septembre 2013 (245)
août 2013 (220)
juillet 2013 (174)
juin 2013 (187)
mai 2013 (155)
avril 2013 (117)
mars 2013 (202)
février 2013 (186)
janvier 2013 (253)
décembre 2012 (179)
novembre 2012 (199)
octobre 2012 (205)
septembre 2012 (245)
août 2012 (220)
juillet 2012 (174)
juin 2012 (187)
mai 2012 (155)
avril 2012 (117)
mars 2012 (202)
février 2012 (186)
janvier 2012 (253)
décembre 2011 (179)
novembre 2011 (199)
octobre 2011 (205)
septembre 2011 (245)
août 2011 (220)
juillet 2011 (174)
juin 2011 (187)
mai 2011 (155)
avril 2011 (117)
mars 2011 (202)
février 2011 (186)
janvier 2011 (253)
décembre 2010 (179)
novembre 2010 (199)
octobre 2010 (205)
septembre 2010 (245)
août 2010 (220)
juillet 2010 (174)
juin 2010 (187)
mai 2010 (155)
avril 2010 (117)
mars 2010 (202)
février 2010 (186)
janvier 2010 (253)
décembre 2009 (179)
novembre 2009 (199)
octobre 2009 (205)
septembre 2009 (245)
août 2009 (220)
juillet 2009 (174)
juin 2009 (187)
mai 2009 (155)
avril 2009 (117)
mars 2009 (202)
février 2009 (186)
janvier 2009 (253)
décembre 2008 (179)
novembre 2008 (199)
octobre 2008 (205)
septembre 2008 (245)
août 2008 (220)
juillet 2008 (174)
juin 2008 (187)
mai 2008 (155)
avril 2008 (117)
mars 2008 (202)
février 2008 (186)
janvier 2008 (253)
décembre 2007 (179)
novembre 2007 (199)
octobre 2007 (205)
septembre 2007 (245)
août 2007 (220)
juillet 2007 (174)
juin 2007 (187)
fil rss
fil rss commentaires



Copyright
Top