Emmanuel Tugny, dont vous connaissez, je l'espère, Corbière le crevant ' une traduction de ce livre sort d'ailleurs en ce moment-même au Brésil, chez Sulina ' ainsi que Mademoiselle de Biche ' sans parler de ses chansons dans le Ralbum et de ses textes dans Écrivains en séries (notamment sa fine résolution du mystère Columboâ?¦) ', écrivain et musicien hyperactif sous le soleil du Brésil, vient de sortir un album, Só, que je ne saurais trop vous conseiller, tout comme je ne me priverais pas de vous inciter à vous ruer sur Nemeton, fraîchement mis en ligne par François Bon sur Publie.net, texte-opéra accompagné d'une chanson de John Greaves ' que je n'aurais pas l'indélicatesse de présenter. Jetez-y quelques oreilles, cela vous permettra de patienter jusqu'à la sortie du Silure d'Emmanuel Tugny, à paraître chez Laureli/Léo Scheer en janvier 2010.