Dans une approche plus restreinte, La Blogosphère peut aussi être vue comme un vaste groupe social où des affinités se créent, des clans se forment et des liens se tissent. Autour d'un blog leader, on assiste ainsi à la multiplication de blogs sympathisants ou antagonistes. Les blogs leaders sont généralement ceux qui figurent en bonne place dans des classements établis par des sites internet tels que Technorati. Ils sont souvent vecteurs d'une forte valeur marchande ; plus un blog a de lecteurs, plus il constitue un investissement judicieux en terme de publicité.

Si La Blogosphère trouve ainsi une définition simple en tant qu'ensemble de blog, la seconde conception désigne la "matière première" dont est constituée cette "athmosphère" qui permet aux blogs et aux blogueurs de respirer. Il s'agit d'une catégorie plus subtile qu'on pourrait désigner comme "UNE" blogosphère, terme encore très vague qui, au lieu de désigner indifféremment un ensemble de blogs ou l'ensemble de ses rédacteurs, permet de qualifier comment une communauté virtuelle se constitue autour dun ou de plusieurs blogs.

Ainsi, la particule élémentaire de cette matière virtuelle apparait dans la rencontre (lorsqu'elle a lieu, entre l'auteur des billets et les auteurs des commentaires, ou uniquement entre ces derniers face ou en opposition à l'auteur. Selon qu'il y a ou non rencontre, on peut dire qu'il y a ou qu'il n'y a pas production de blogosphère, et donc de virtualité communautaire.

Un blog doit se donner pour objectif de produire de la blogosphère. Tout l'art du blogueur est de savoir gérer les relations qui vont s'établir au sein de cette communauté virtuelle. La nature de ses propres billets, ses interventions dans le fil des commentaires doivent être en harmonie avec cet objectif. Les règles du jeu, telles que celles de la modération doivent y contribuer. Un blog rassemble autour de lui un certain nombre de personnages souvent dissimulés derrière des pseudos. Il faut les considérer comme les personnages d'une fiction dont il convient de gérer le casting, mais aussi la dramaturgie et la scénarisation.

Par exemple, comme dans toute narration, les personnages vont se distribuer en catégories opposées, plus ou moins subtiles, à commencer par les "gentils" et les "méchants", pour devenir de plus en plus complexes dans la mesure où le scénario y invite ou, plus simplement, le permet. Un des choix premiers pour un blog réside donc dans le casting. Un blog où il n'y aurait que des gentils deviendrait vite ennuyeux. Il convient surtout de bien savoir choisir ses méchants. Ceux ci doivent avoir des qualités particulières dans leurs interventions qui doivent stimuler les autres et non les décourager de lire et de commenter.

de part et d'autre du script, les armes principales utilisées, en particulier par les commentateurs, mais qui peuvent l'être aussi par les auteurs des billets, s'inscrivent dans des stratégies de contournement comme le Trolling ou le Flooding.