É ceux qui pensent que j'ai été méchant de modérer les brillants commentaires d' iPhone m'a tuer, je voudrais juste dire qu'en fait, il est parti tout seul. Il suffit de lire ce qu'il écrit à propos de l'édition sur d'autres blogs pour découvrir, derrière les belles démonstrations logiques, la réalité de son point de vue, (qui ressemble d'ailleurs beaucoup à celui de Wrath) et qui est, effectivement, incompatible avec le site d'une maison d'édition. Voici quelques "pensées" d'iPh :

"Il est désormais quasi-impossible de sortir un livre papier dans des conditions satisfaisantes ? Eh bienâ?¦ que faire de positif, au lieu de répéter toujours les mêmes critiques.

En tant qu'auteur, je ne veux plus entendre parler du système de production, de sélection, de diffusion et de réputation du livre papier.

C'est niet, fini, sans moi. Mon prochain texte, je chercherai d'autres moyens de le faire découvrir (et bien s?ur, je n'espère pas gagner un kopek, quand je veux gagner de l'argent, je n'écris pas de livre).

Je laisse donc à d'autres le déplaisir de critiquer sans fin et sans résultat les petits fours, les copinages, les pilons, les merdes popularisées par marketing, les choix arbitraires, les droits de cuissage, les promotions canapé, les livres à deux mois de durée de vie, les prix pourris attribués d'avance, les gloires indues, les libraires perdus dans les offices, les éditeurs foutus par les retours, les lecteurs manipulés, les petits écrasés par les gros, etc.

Il sort de tout cela une immense impression de pesanteur et d'aigreur. La fin d'un monde."

Rien que ça...