Le dialogue de deux maîtres dominateurs. Qu'est-ce que le sado-masochisme ? Quels désirs exprime-t-il ? Quel plaisir y prend-on ? Quelles relations le maître noue-t-il avec ses soumises ? Dans un dialogue franc, direct, sans tabou ni provocation inutile, deux hommes, auxquels se mêlent parfois certains de leurs amis, analysent en profondeur ce qu'ils appellent eux-mêmes leur perversion, à la recherche du secret d'un plaisir qu'ils disent incommensurable.
Des lettres de soumises racontant le SM du point de vue opposé viennent compléter ce livre savant et br?lant.

Hieros & Mo sont les pseudonymes de deux personnalités reconnues de la scène SM.

Extrait

Hiéros : Pour les obsédés sexuels comme nous, le plaisir, comme l'horizon, s'éloigne autant qu'on s'en rapproche. C'est toujours mieux qu'hier et moins bien que demain. Et l'expérience donne raison à cette folie. Un seul scénariste : l'envie du dominateur. Avec un souci : une volonté suffisamment déterminée pour être crédible et une force assez grande pour les réaliser concrètement, vivre et donner à la soumise le sentiment d'être vivante, ce manque qui la caractérise si souvent. Maintenant, comment s'articulent cette volonté du dominateur et la méchanceté dont parle Mo ? Pour moi, être vraiment méchant, c'est faire un mal qui ne peut pas faire de bien. Alors je ne me sens jamais méchant. Pervers, plutôt. Si on estime pervers un homme qu'excite une femme qu'excite l'idée d'être attachée, battue, percée par un vieux sadique au regard de porc avant d'être prise par un grand doberman noir devant quelques personnes choisies. C'est d'abord avec la voix, les mots qu'on leur dit, les histoires inventées qu'on apprend à prendre le pouvoir sur l'imaginaire érotique d'une femme et sur son plaisir sexuel. Mais ce plaisir a la limite du temps. Il s'use. Le SM permet de le renouveler, de le transporter sur un autre terrain, de continuer à avancer à deux.