"De Sylvain Prudhomme on a apprécié la rutilante machinerie fictionnelle qu'était L'affaire Furtif, sorti ce mois de mars, 2010. Sitôt parue ou presque, la purefiction voit lui succéder ce reportage avec méta. Une enquête en forme de rêverie, dans la veine de ses enregistrements du réel via ses signes visibles, de ce journalisme réjouissant, ouvert (...)"

Lire l'article complet sur le site remue.net