É l'occasion de la sortie de son premier roman : Zizi the Kid, David Abiker (Avec F.O.G. sur France 2 et Nicolas Demorand sur Europe 1), dans un entretien avec Adélaïde de Clermont-Tonnerre dans sa rubrique Quelle culture! de Point de vue, revient sur le lauréat du Prix de l'Inaperçu dans ces termes :

"Le livre qui a marqué mon année s'appelle Conquistadors, d'Éric Vuillard, chez Léo Scheer. C'est l'histoire, merveilleusement racontée, d'une conquète qui ne se fait pas. L'empire incas se dissout de lui-même face aux Espagnols. L'écriture est magnifique.

J'ai interviewé l'auteur parce que je trouve d'une injustice flagrante qu'il n'ait pas reçu de grandes distinctions littéraires pour ce chef-d'oeuvre.

Il vit à Vannes, en retrait du monde que nous connaissons. C'est un vrai très grand écrivain. Nous sommes quelques uns à le savoir."

Nous souhaitons, d'abord, remercier David Abiker pour ces paroles qui nous touchent sincèrement, car cette injustice, nous l'avons tous ressentie. Nous voudrions, d'autre part, revenir également à ces "quelques uns qui le savent" dont par le David Abiker. Ils sont, pour la plupart, des critiques littéraire de l'Internet, blogs, sites littéraires etc. Ils sont en train de démontrer que l'avenir de la littérature et de l'édition passera par eux. Nous souhaitons, enfin, souligner le rôle joué par Abeline Majorel qui, avec le site qu'elle anime, Chroniques de la rentrée littéraire et en train de s'affirmer comme la base de donnée la plus complète en matière de nouveautés littéraires et a permis de faire connaître le livre d'Éric Vuillard dans la blogosphère littéraire.