Marie-France, octobre 2010

Onze petits récits comme autant de courts-métrages, avec Paris comme décor (magnifique de romantisme exacerbé), pour des histoires d'amour légères, colorées, à peine désespérées. Des histoires qui scintillent comme des diamants. On y parle cinéma, littérature, musique et aussi, avec humour, de Paul Smith, Vuitton, Lancel, Elie Saab et de tout ce qui brille, comme ce Paris, je t'aime qu'on adore. On pense à Sagan (époque légèreté), Myriam Thibault a 16 ans... Une pépite !

Bernard Babkine