N'avez-vous pas froid d'Hélène Bessette paraît le 12 janvier.

On peut déjà lire un bel article d'Alain Nicolas dans L'Humanité du jeudi 6 janvier, à télécharger ici.

Mercredi 12 janvier, jour de la sortie du livre, nous vous attendons à 20 heures pour une soirée de présentation du livre à la librairie Le Comptoir des mots, 239 rue des Pyrénées, Paris XXe, métro Gambetta, en compagnie de Maylis de Kerangal.

(Retrouvez l'annonce de la soirée avec une présentation de Nathalie Lacroix, libraire, sur le site LibrEst : ici.)

Voici les premières lignes de sa postface à N'avez-vous pas froid :

« On ne connaît pas Hélène Bessette, ou mal ' c'est le nom d'un fantôme célèbre omniprésent chez les écrivains que l'on admire ' et voilà qu'on ouvre ce livre, qu'on y passe une tête et que, placé dans le flux d'une langue inconnue, happé, on lit d'une traite ces quarante-quatre lettres qui déferlent sur près de six mois, on parcourt toute la colonne': on fait l'expérience du canyon. Comment sort-on d'un tel défilé'? Dans quel état sommes-nous au sortir de ce roman'? Écrire sur un livre d'Hélène Bessette revient à faire le récit d'une expérience.

Sur la couverture, un titre, N'avez-vous pas froid, question sans point d'interrogation, question qui ne questionne pas, tient plutôt de la mondanité technique quand, dans le même temps, frontale, elle inquiète le lecteur, interroge sa sensation. Titre tordu donc, fausse question qui contient sa réponse, étrangement induit le froid que l'on éprouve ' et déjà on monte le chauffage, on ferme la fenêtre, d'office on vous tend un pull, on vous suggère même de piétiner sur place pour que le sang s'active. Soit pour titre une feinte, un avatar de la comédie sociale que le roman va exhiber, dénoncer, dépecer avec une énergie guerrièreâ?¦ »