Ce petit livre de Jean-Clet Martin :Bréviaire de l'éternité a d'abord été une expérience inédite entre l'auteur et l'éditeur dans le cadre de l'expérience M@nuscrits autour du mystère d'une possible relation entre le peintre Vermeer et le polisseur de lentilles et philosophe Spinoza. Cette investigation conduisit à la mise en ligne d'un livre numérique qui reçut un excellent accueil auprès des internautes. Il fut repris en mars de cette année dans la collection Variations, dirigée par l'éditeur.

Jean-Clet Martin qui était l'invité de Raphael Enthoven pour parler de Deleuze eut l'occasion, au cours des 10 dernières minutes de l'émission, de parler du Bréviaire avec Adèle Van Reeth dans le cadre du journal des Nouveaux chemins de la connaissance. Est-ce la sincérité de l'éloge de la journaliste, la présentation passionnante de Jean-Clet Martin, l'intérêt du sujet et de la formule ? Le fait est que le livre s'est envolé dans la journée à la 4e place des meilleures ventes en Philosophie sur Amazon. Voici le podcast des 10 mn :

P.S. Sur le site de J-C M. : Strass de la philosophie, deux "portraits"l'un au dessus de l'autre : celui, photographique, de Deleuze et, au dessus, celui du "Prince des philosophes" (devenu astronome) peint par Vermeer, peut-être à partir d'une image de la camera obcura dont la lentille lui fut livrée par un certain Spinoza, lequel posa, (pourquoi pas ?), pour ce chef d'oeuvre éternel de l'histoire de la peinture, persévérant ainsi, de la plus belle manière, dans son être.