Le plus loufoque

On avait déjà repéré Campredon du côté de chez Monsieur Toussaint Louverture, brillant éditeur de curiosités étrangères (Le dernier stade de la soif de Frederic Exley) et de nouvelles françaises. Il persiste dans le genre bref avec ces sept textes loufoques et pleins d'imagination, à mi-chemin entre burlesque et parodie, avec un go?t spécial pour les ailleurs et le charme d'un exotisme suranné (il est question d'îles désertes, d'expositions coloniales et de marins d'eau douce, avec une allusion significative à Pierre Mac Orlan). C'est inégal mais toujours drôle, plein de verve et d'invention. En guise d'échantillon, cette réplique définitive d'un personnage qui, après avoir cité un quatrain licencieux de Malherbe, se voit demander si c'est de lui : 'La Poésie appartient aux poètes. Dans cette mesure oui, on peut dire que c'est de moi.â? CQFD. »

Voir l'article dans son intégralité ici :

http://www.evene.fr/livres/actualite/recueil-nouvelles-vacances-ete-campredon-aue-ramones-3313.php