L'auteur de Dans la peau de Patrick Modiano, Denis Cosnard, qui est également Chef du Service "Industrie" au journal Les Échos et créateur du site Internet Le réseau Modiano, qui sait à quel point "l'autobiographique et le romanesque se superposent sans cesse, et que littérature et réalité ne font qu'un", a publié dans son journal Les Échos cet article sur le livre de Marie Lebey :

"Marie Lebey l'avoue elle-même : c'est « une fille un peu barge ».

Il y a quelques années, à une période où elle se cherchait, elle s'est lancée dans une expérience assez folle : après avoir relu tout Modiano - « un éblouissement », écrit-elle -, elle a décidé de photographier chacun des lieux mentionnés dans l'oeuvre. Le quai Conti où Modiano vécut enfant, les collèges provinciaux où il fut exilé, Thônes, Saint-Lô, la dernière adresse de Dora Bruder...

Des centaines d'images sont sorties de cet étonnant tour de France. Et un attachant petit livre, aujourd'hui, pour raconter cette aventure qui en dit sans doute plus long sur elle que sur l'auteur de « Rue des boutiques obscures ». Une sorte d'autobiographie en miroir. Marcher sur les traces de Modiano permet à Marie Lebey de livrer au détour du chemin sa propre histoire, ses propres déchirures. La mort de sa petite soeur, qui fait écho à celle du frère de l'écrivain. Son père disparu trop tôt lui aussi. Le suicide d'un amant.

Des scènes cocasses aussi, comme cette virée avec Lucette Destouches, la veuve de Céline, pour assister à la finale de la Coupe de France de football en 1995. « Modiano, ma soeur, mon bel amour : mon grand bal, où les fantômes dansent mieux que les vivants », résume Marie Lebey. Un drôle de bal auquel les lecteurs sont invités à leur tour."

Denis Cosnard,le 28 juin 2011.