FICHE DE PRÉSENTATION

POUR LES LIBRAIRES

CLAIRE JULLIARD

Titre: L'Oie sur un lac gelé

Sortie: 21 septembre 2011

Prix vente: 18 euros

220 pages

Collection Littérature (blanche)

.......................................................................................................................

Un recueil de nouvelles au ton léger, où le plus vieux sujet du monde ' l'amour, l'amitié ' trouve toujours à se renouveler.

Dans chacune des huit nouvelles de ce recueil, Claire Julliard met en scène des personnages qui se ressemblent : hommes ou femmes, ils ont entrevingtetquaranteans,rêventdel'?mes?ur tandis qu'ils vivent seuls,confinés dans de petits studios,sans objectifs bien déterminés, tels d'éternels adolescents.
Ici ou là, les liens amicaux se dénouent,les histoires amoureuses s'essoufflent, la solitude effraie. Que faire quand les relations tournent au désastre? Entre déceptions, petits arrangements et recherches invétérées, il reste encore de la place pour l'humour, cette distance qui sauve tout.

CLAIRE JULLIARD a un temps été institutrice tout en écrivant dans des revues. Aujourd'hui, elle est journaliste littéraire et écrivain.Elle a notamment publié plusieurs livres pour la jeunesse à L'École des Loisirs,une biographie de Boris Vian (Folio,2007),ainsi que,plus récemment,Les plus grands scandales littéraires (Librio, 2009).

Extrait (de la nouvelle Finir la nuit)

Le seul point de désaccord entre Charlotte et Roger-Louis concernait justement l'amour. Lui prétendait que le plus grand amour c'est celui qui vous fait le plus souffrir et Charlotte rétorquait avec force comme pour s'en persuader qu'il avait tort de lier l'amour à la souffrance. Mais Roger- Louis tenait bon. Un jour, après une partie de flipper au café, Roger-Louis proposa le pacte suivant à Charlotte : Si dans dix ans tu n'as pas trouvé l'homme de ta vie et moi la femme de mes rêves, on n'a qu'à se marier ensemble. ' Tope là ! fit Charlotte. Ils se tappèrent dans la main et remirent une pièce dans le flipper. Chacun en son for intérieur restait bien persuadé qu'il rencontrerait un jour quelqu'un de plus exaltant qu'une Charlotte ou qu'un Roger-Louis et que l'amour c'est pas qu'une partie de rigolade entre deux ados attardés.