RHABILLÉ POUR L'ÉTÉ

ET SI LES CRÉATEURS RELOOKAIENT LEUR ROMAN PRÉFÉRÉ ?

Cette semaine, Maxime Simoëns imagine un roman d'Angie David en héroïne d'Alfred Hitchcock...

Quand style rime avec crime ! Kim d'Angie David, est un roman paru en 2010 qui raconte les désillusions d'une jeune comédiznnz fascinée par les héroïne hitchcockiennes.

"C'est une obsession que je partage et j'ai été frappé à la lecture de ce livre par un certain nombre d'échos avec mon travail.

L'univers du cinéma et ses coulisses, bien s?ur, puisqu'il s'agit de ma première passion. Mais aussi la mise en abîme du sujet, avec ce personnage d'actrice qui se rêve dans la peau d'une autre : c'est ce même principe que j'explore pour chaque collection.

Je me souviens très bien du jour où j'ai découvert ''KIM'', l'année dernière, juste après mon premier défilé. Son auteure est une très bonne amie, et je sais qu'Angie David m'a offert son roman en fine connaisseuse de mes go?ts et de mes passions. En parcourant les pages, j'ai eu la sensation de revivre Vertigo, plongé que j'étais dans l'univers si léché du maître du suspense. Je me délectais de découvrir tant d'anecdotes inédites sur le monde du cinéma.

Et quel plaisir de lire un ouvrage si documenté, nourri de nombreuses références littéraires et musicales ! S'il fallaitincarner ce roman dans un vêtement, ce serait sans doute une robe corolle en gabardine, bleu profond, à découpes noires, architecturée, très cintrée...et ultra féminine. Un avant-go?t de ma collection printemps/été 2013 qui s'inspire de l'époque New Look.

Une égérie ? L'icône de Vertigo qui se donnait cet air fatal si cher aux actrices de l'?ge d'or du cinéma américain. Une certaine Kim... Novak !"

Propos de Maxime Simoëns recueillis par Augustin Trapenard.