On entend pourtant dire que l'investissement est bloqué et que rien ne bougeâ?¦

Les entreprises n'investissent pas assez. Elles vous diront que c'est à cause d'Obamacare (la réforme de la santé de Barack Obama, ndlr), à cause de la bureaucratie, à cause de la réglementation environnementale. Elles évoquent des aspects non quantifiables (j enleverais). Le problème numéro 1 rapporté par les entreprises est le manque de visibilité. Elles attendent de Washington des décisions claires pour régler les problèmes de long terme, en particulier le co?t élevé de la santé. Le blocage actuel au Congrès n'est pas bénéfique. Il faut un président qui sache où il va mais surtout qui ait la capacité et les moyens d'avancer avec le Congrès. Le 6 novembre, il faudra regarder qui est élu mais aussi comment évolue la composition du Sénat.

Lequel des deux candidats est le mieux armé pour redresser le pays?

Beaucoup de gens craignent que l'on se retrouve avec un Sénat encore très (elever) divisé, et que s'il est réélu, Barack Obama ait très peu de marge de man?uvre. Que se passe-t-il si Mitt Romney passe mais que les Démocrates sont toujours en majorité au Sénat ? Ce sera très difficile pour lui aussi. On entend dire que s'il devient président Mitt Romney mettrait un faucon à la Réserve Fédérale qui relèvera les taux assez vite et que Ses politiques vont plutôt bénéficier au secteur privé. D'autres vous disent que si Barack Obama est reconduit, il va maintenir une politique monétaire très accommodamte et contraindre les entreprises avec plus de règles. A mon avis, le vrai sujet ce n'est pas lequel des deux a le meilleur programme, mais quel président sera le plus à même de faire des compromis.

Est-ce qu'un autre chef d'Etat, John McCain s'il avait élu en 2008 par exemple, aurait pu faire mieux en matière de relance économique ?

Il y a un débat permanent sur cette question. Qui a ruiné le pays? George W. Bush avec ses deux guerres et ses baisses d'impôts ? Ou Barack Obama avec ses stimulus ? Je pense que c'est un mélange des deux. Le plan de relance de l'économie a co?té 1100 milliards de dollars, les baisses d'impôt et les guerres en Irak et Afghanistan, 1800 milliards et 1500 milliards respectivement. Le problème de l'actuel président est de s'être focalisé sur sa réforme de sa santé au détriment du consensus sur des questions de dépenses publiques par exemple. Ce qu'on peut reprocher chez Obama ce n'est pas tant ce qu'il a fait mais sa manière de faire.

Propos recueillis par Stéphanie Fontenoy, le 4 novembre 2012