Il est indispensable, pour saisir toute la saveur des écrits de Marie Lebey, de regarder les traces de ses trop rares passages à la télévision, comme chez Bernard Pivot sur le thème des femmes enfermées, ou l'interview Yes No chez Thierry Ardisson.