''Maladie d'amour'' de Nathalie Rheims (Éd Léo Scheer), 304 pages, 19 euros.

Nathalie Rheims atteinte d'une maladie d'amour !

Par Jérôme Béglé (Rédacteur en chef Le Point.fr)

Son nouveau roman nous plonge dans les affres du mensonge, des confidences, de la trahison et de la folie amoureuse. Vaste programme...

Les lecteurs du Point.fr connaissent bien Nathalie Rheims. Depuis plus d'un an elle les comble de ses chroniques sur la télévision. Téléréalité, documentaires, rendez-vous politiques, fictions dites de prestige, séries américaines, shows de variété, interviews..., tout fait farine à son moulin. Mais son vrai "métier" n'est pas de zapper frénétiquement sur tout ce que le petit écran offre a ses yeux. Quand elle pose sa télécommande, elle trempe sa plume dans l'encrier des sentiments.

Maladie d'amour (éditions Léo Scheer) est son quinzième livre. Au centre du triangle amoureux s'épanouit un médecin. Il a pignon sur rue et est le chéri de ces dames. On sent qu'il est capable de se tirer de toutes les situations par ce mélange de certitudes, de mensonges, de charisme et de l?cheté qui sied aux grands bourgeois parisiens. Mais là, il a fort a faire ! Deux de ses patientes, copines de toujours, en ont fait le sujet principal de leur conversation. La première, Camille, est discrète, écoute plus qu'elle ne parle, réfléchit avant d'agir. La seconde, Alice, (se) raconte des histoires et flirte avec l'érotomanie. Un jour elle fait un aveu a sa confidente : non seulement elle br?le d'amour pour le séduisant docteur, mais cette passion est partagée, consommée et enflammée. Précisons que bien entendu l'objet de ce désir est un homme marié.

Au fil des pages on suit le récit amoureux qu'Alice fait à Camille, les rendez-vous entre les deux "amoureux", les projets d'avenir, les petites folies et grandes illusions qu'implique ce genre de relation. Oui mais voilà, quelque chose cloche. Des contradictions émaillent le journal intime d'Alice, et la trop sage Camille, passive au début, veut en avoir le coeur net et visiter les lieux, voir de plus près l'objet des convoitises de son amie. C'est là que tout bascule. Nous n'en dirons pas plus, sauf que lecteurs, lectrices, amoureux, amoureuses, raisonnables et déraisonnables seront surpris par la teneur du récit, son explosion et sa conclusion. On est loin du soap opera, des héroïnes en carton-p?te de la téléréalité ou d'un documentaire filmé dans le cabinet d'un sexologue.

Nathalie Rheims sait sonder les reins et les coeurs. Elle met ici sur le devant de la scène des sentiments complexes et entremêlés, tels que les liaisons dangereuses entre l'amour et l'amitié, la trahison, la curiosité, la folie amoureuse, la l?cheté, le mensonge et finalement la rupture. Mais quelle rupture ? Amicale ou amoureuse ? Tout est bien tissé, pas de taches ni d'accrocs sur cette nappe immaculée sur laquelle chacun pourra poser les plats et les condiments qu'il veut.