Pas facile d'être un héros en mal d'amour. Arthur Ganate, figure des nuits parisiennes, chroniqueur mondain, écrivain à ses heures perdues, se rêve parfois sauveur de l'humanité. Et l'humanité tient dans sa mère. Maman est dépressive, les cachets sont nocifs et les médecins obsolètes. Arthur a de l'idée, il emmène sa génitrice à New York pour quelques jours. Le moment est mal choisi. Qui pouvait prévoir que de ce ciel bleu cobalt surgiraient deux avions infernaux. 11 septembre, le World Trade Center est un souvenir, une tragédie, et dans les décombres du siècle meurtri, Arthur Ganate réalise que c'est sa vie qu'il doit construire et non celle de sa mère. Un premier roman décapant, un auteur qui n'a peur de rien, surtout pas de se prendre pour Ganate. Talentueuses divagations pour lecteurs adeptes de Bret Easton Ellis et autres Martin Amis.

Stéphanie des Horts, dans Valeurs Actuelles du 13 mars.