É la veille de la sortie du livre de Laurent Dominati, Libéral, qui sera en librairie demain, le mercredi 7 mai, le journal L'OPINION publie un sondage réalisé par l'Ifop qui montre, comme le suggère le dessin de KAK, que "libéral" va peut-être cesser d'être considéré comme un mot grossier.

Les Français, libéraux malgré eux

Le mot préféré de la devise de la République française ? « Liberté » pour 48 % des sondés,â?¨en forte hausse par rapport à 1999. Une révolution culturelle se prépare

Par Rémi Godeau, Rédacteur en chef

Les faits - Si les Français restent méfiants vis-à-vis du libéralisme, ses valeurs ne déclenchent pas de rejet général. Réalisé en partenariat avec le think tank Génération Libre et iTélé, le sondage de l'Ifop que publie mardi l'Opinion dresse le portrait d'une majorité certes favorable à une intervention publique en matière économique mais très critique sur l'Etat providence. François Baroin, Jean-Christophe Cambadélis, François Fillon, Denis Kessler, Alain Madelin ou Jean-Pierre Raffarin commentent pour l'Opinion cette enquête exclusive.