Sept jurés du prix Interallié (Philippe Tesson, Jean-Marie Rouart, Christophe Ono-dit-Biot, Jacques Duquesne, Stéphane Denis, Florian Zeller et Éric Neuhoff) étaient présents hier lors de la première délibération chez Lasserre. Serge Lentz, absent pour raison de santé, avait donné sa liste par écrit. L'année prochaine, ces huit journalistes et écrivains seront rejoints par deux anciens lauréats, Jean-Christophe Rufin et Gilles Martin-Chauffier, élus la semaine dernière.

Douze livres ont été sélectionnés. Parmi eux, on retrouve quatre femmes (Monica Sabolo, Amanda Sthers, Nathalie Rheims et Éuve de Castro) et d'autres auteurs déjà engagés dans la course au prix tels Boualem Sansal (2084), Laurent Binet (La Septième Fonction du langage) ou Mathias Énard (Boussole). Et un primo-romancier déjà remarqué, Christophe Boltanski, auteur de La Cache.

Le prix Interallié qui avait couronné l'année dernière Mathias Menegoz pour Karpatia sera décerné jeudi 12 novembre.

Laurent Binet : La Septième Fonction du langage (Grasset)

Christophe Boltanski : La Cache (Stock)

Éuve de Castro : Nous, Louis, Roi (L'Iconoclaste)

Charles Dantzig : Histoire de l'amour et de la haine (Grasset)

Lionel Duroy : Échapper (Julliard)

Mathias Énard : Boussole (Actes Sud)

René Guitton : Mémoires fauves (Calmann-Lévy)

Philippe Lacoche : Vingt-quatre heures pour convaincre une femme (Écriture)

Olivier Poivre d'Arvor : L'Amour à trois (Grasset)

Nathalie Rheims : Place Colette (Leo Scheer)

Monica Sabolo : Crans-Montana (JC Lattès)

Boualem Sansal : 2084 (Gallimard)

Amanda Sthers : Les Promesses (Grasset)