Natha­lie Rheims: retour au pays des fantômes

UN FUTUR BEST-SELLER POUR LA ROMAN­CIÉRE

Récem­ment primée à Saint-Tropez, l'écri­vaine peau­fine la paru­tion d'un bel ouvrage convoquant l'histoire, loin­taine et beau­coup plus proche, roman­tique et tris­te­ment plus br?lante, de Parisâ?¦

La vie de ch?teau, même promise en baie de Pampe­lonne, et la becquée donnée à la petite cuillère en argent, pitance des égos affa­més, ce n'est pas trop son truc, d'or­di­naire.

Durant son enfance, l'écri­vaine Natha­lie Rheims ' fille de l'aca­dé­mi­cien Maurice Rheims et de Lili Krah­mer, membre de la famille Roth­schild ' n'en a que trop soupé de ces monda­ni­tés au cours desquelles vieux barons, petits marquis et intri­gantes baisent, tuent et refont le monde. Dans son dernier livre, Place Colette (Ed Léo Scheer), sorti en ao?t dernier, elle dessape même, avec l'ef­fron­te­rie et le talent des petites filles timides qu'on n'a pas vues gran­dir, les vani­teux du genre.

Ironie du sort, l'opus ' récit non pas d'une initia­tion mais d'une perver­sion (celle d'un membre de la Comé­die-Française croqué tout cru par une sauva­geonne de treize ans) ' vient d'être distin­gué par la sixième édition du Prix Messar­dière. Conci­lia­bules, cris et chucho­te­ments sous les tourelles du Ch?teau de la Messar­dière, ce weekend. La compé­ti­tion - entre jurés, surtout ' fut ?pre. Mais Place Colette, histoire d'un « détour­ne­ment de majeur » déjà plébis­ci­tée par 30.000 lecteurs, en ressort « Roman de l'été »â?¦ Près d'un an après sa paru­tion. Twist du temps à Saint-Tropez. Lais­sons passer quelques angesâ?¦

Pour Natha­lie Rheims, de l'encre a coulé sur les pages. Alors qu'elle s'ap­prête à prendre le maquis en Corse, comme chaque été, la roman­cière et grande amie de Mylène Farmer peau­fine la sortie de son prochain ouvrage.

Spécia­liste de la résur­rec­tion des êtres et des lieux qui ont fait son histoire, mais aussi l'His­toire tout court, comme elle l'a prouvé avec son beau-livre Le Père-Lachaise, jardin des ombres, en 2014, la blonde enté­né­brée publiera La Mémoire des Squares, sur la trace des fantômes de Paris, chez Michel Lafon, le 13 octobre prochain.

Accom­pa­gnée de photo­gra­phies de Nico­las Reit­zaum, cette incur­sion litté­raire à travers les grilles des plus célèbres jardins publics pari­siens promet un voyage au c?ur du temps et de l'émo­tion.

C'est la démons­tra­tion, à la fois docu­men­tée et roman­cée, de Natha­lie Rheims : les squares de la capi­tale avaient pour voca­tion de préser­ver les familles, les amou­reux et les prome­neurs soli­taires de la fureur de Paris. Jusqu'à un funeste soir, désor­mais histo­rique, pour l'hu­ma­ni­téâ?¦

Émes sensibles, rendez-vous en octobreâ?¯!

Thomas Durand, le mardi 24 mai 2016