« Nous avions décidé, avec Jeanne, d?aller jusqu?à Positano. » La première phrase du roman d?Alexandre Steiger revient sur le souvenir dœn voyage sur le Côte amalfitaine, celui dœn grand amour.

Dans La distance, à paraître le 23 août chez Léo Scheer, le primo-romancier dépeint les réflexions et déboires dœn amoureux délaissé, comédien au chômage et père de deux enfants, en quête insatiable d?élévation ? amoureuse, divine ou esthétique.

Un premier roman sur la soif d?absolu, qui ne manque pas de dérision sur la perte de l?amour et sur ses conséquences, au-delà de l'aspect sentimental.

Comédien, Alexandre Steiger, 40 ans, s?est récemment tourné vers la réalisation avec un premier film, Pourquoi j?ai écrit la bible, qui sortira en septembre 2017.

Au théâtre, il a notamment joué sous la direction de Denis Podalydès, Alain Françon, Jacques Osinski, Jean-Baptiste Sastre et Vincent Macaigne, avant de rejoindre la compagnie des Chiens de Navarre qui présentera cette année, Jusque dans vos bras, spectacle interrogeant l'identité française.

Au cinéma, il apparaît dans L?Ordre et la Morale de Mathieu Kassovitz, Yves Saint Laurent de Jalil Lespert, Queen of Montreuil de Solveig Anspach, Espions(s) de Nicolas Saada et encore Les Amitiés maléfiques d?Emmanuel Bourdieu.