Bernard Menez clôt en beauté Les Auteurs à la plage !

Fils spirituel de Bourvil et Gaston Lagaffe, tour à tour comédien réalisateur, chanteur fantaisiste, mais aussi homme politique et pilote d’avion, Bernard MENEZ, acteur fétiche de Jacques ROZIER et Pascal THOMAS intrigue autant qu’il amuse : objet littéraire du dernier roman de l’écrivain Richard MILLET, Pour Bernard Menez, il lui reste encore quelques secrets à livrer. Il présente à Port Leucate son dernier ouvrage : Et encore… je ne vous dis pas tout ! Rendez-vous le 25 août à 19h à Leucate.

Cet été à Leucate, Les Auteurs à la Plage, manifestation littéraire unique sur le littoral, organisée en partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature, permet au public curieux ou de retour de la plage de rencontrer directement les auteurs en vogue dans un cadre de rêve. Il s’agit d’échanger avec les écrivains du moment, sur les quais de Port Leucate. Vendredi 25 août à 19h, pour clore la manifestation, le public avisé ou déambulant rencontrera ainsi l’inclassable Bernard Menez pour son livre Et encore…je ne vous dis pas tout ! publié aux éditions l’Archipel, et pour l’essai de Richard Millet, Pour Bernard Menez, publié aux éditions Léo Scheer.

« Me voilà à vous raconter – et encore, je ne vous dirai pas tout ! – ce qu’il est advenu du prof de maths plutôt à côté de ses pompes qui rêvait de 3 choses : 1 – vous faire rire ; 2 – vous faire pleurer ; 3 – vous faire pleurer de rire ». (B.M). Depuis une dizaine d’années, des réalisateurs tels que Mathieu Amalric (La chose publique) ou Guillaume Brac (Tonnerre) s’arrachent Bernard Menez, faisant découvrir ce comédien éclectique (cinéma d’auteur et de divertissement, théâtre de boulevard et de répertoire) à une nouvelle génération de spectateurs. Là est le mystère Bernard Menez : prononcez son nom, et vous aurez immédiatement une réaction, en général un sourire.

Celui qui disparaît entièrement derrière les personnages qu’il incarne, tant il ne semble pas les jouer, mais être eux, présentera aussi l’essai passionnant de Richard Millet : Pour Bernard Menez, sorti entre les deux tours de l’élection présidentielle. A travers ce court essai en forme d’éloge, l’auteur aide ainsi à comprendre, à travers ce personnage tantôt provincial ou parisien, éternellement jeune, à la fois séducteur et looser, drôle et attendrissant, ce qu’est la France d’aujourd’hui. Car il y a, chez Bernard Menez, quelque chose de « notre prochain, notre semblable ». « Ainsi Menez est-il l’acteur même, parce que seul à être soi sans en jouer : celui qui vient après les grands comiques qui incarnaient le bonheur français, de Fernandel à Bourvil et de Funès, et aussi Francis Blanche, Michel Serrault, Claude Piéplu, souvent très grands à contre-emploi. (…) Son art est un art modeste, comme il y a un art du peu. »

Rencontre avec Bernard Menez – vendredi 25 août – 19h – parvis de l’espace Henry de Monfreid – Port Leucate