Note de lecture dans Culture Mag sur Déchristianisation de la littérature de Richard Millet

« Qu’est-ce qui peut expliquer l’agonie de la littérature sinon le renoncement à ce qui l’a éclairée avant même les récits épiques et mythologiques : la Bible ? Ne reste plus, selon Millet, qu’à décrire la chute, la perte, la mort en cours et l’avènement de ce qu’il nomme l’Après : le monde d’après la littérature, d’après le christianisme, d’après le verbe ordonnateur. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.