Cette semaine dans Valeurs Actuelles, Olivier Maulin, à l'occasion de la publication de Réprouvés, Bannis, Infréquentables, revient sur Richard Millet, l'écrivain banni qui persévère dans sa réflexion sur la langue et la littérature.

« Richard Millet croupit donc au bagne littéraire où il casse des cailloux. Mais ce que n'avaient pas prévu ses persécuteurs, c'est que l'écrivain brisé, fantôme social subissant l'opprobre resterait précisément un écrivain, celui qu'il a toujours été, et qu'il transformerait chaque caillou brisé en éclats semblables à des pépites. Le livre qu'il publie aujourd'hui en même temps que son Journal, Déchristianisation de la littérature, est l'une de ses pépites. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.