Dans le numéro d'Avril, le Matricule des anges consacre une page à Réprouvés, Bannis, Infréquentables. Richard Blin s'attarde sur les quinze figures d'intellectuels qu'il décrit comme des « insulaires de l'esprit », reprenant une formule de l'une d'entre eux Christina Campo.

« Quinze insulaires de l'esprit (...) qui savent qu'on ne peut rien contre le temps et que les civilisations meurent. Quinze dont le vrai malheur est d'être né pour se voir profiler le désastre. Quinze voix discordantes en lutte contre une forme de réel irréconciliable avec la littérature. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.