Dans Le Jour et la Nuit, Catherine Merveilleux présente avec fougue le dernier roman de Natashka Moreau, Menus débordements au pays du matin calme :

« Un roman apparemment léger, mais plus profond qu’il n’y paraît, plein d’humour, d’auto-dérision et d’exotisme qui nous fait voyager, mais qui est aussi une réflexion sur les relations dans le couple et avec autrui. Un voyage initiatique au pays de l’intime et de l’intersubjectivité, passionnant. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.