Dans le numéro de juin, La Revue des Deux Mondes consacre une note à Réprouvés, Bannis, Infréquentables.

« Le portrait qu'Olivier François fait du sinologue Simon Leys mérite probablement à lui seul l'achat de l'ouvrage; les lignes de force du parcours intellectuel de l'auteur des Habits neufs du président Mao y sont analysées avec minutie, nous rappelant que la lecture de certaines oeuvres n'est pas seulement une cure d'altitude mentale : elle réveille certaines vertus endormies par nos «dissociétés» contemporaines. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.