Louis-Henri de La Rochefoucauld consacre son coup de cœur de la rentrée littéraire à Silence, radieux, le premier roman d'Alexandra Dezzi, dans le numéro de septembre du magazine LIRE.

« Encore une nouvelle Sagan ? Non. Celui-ci n'est pas une bluette bourgeoise. S'il est question d'une histoire d'amour entre une jeune fille idéaliste et un grand journaliste politique, on est loin du mélo. Jadis zappeuse au sein du duo Orties, Alexandra Dezzi n'a pas grandi avec un stylo en argent dans la bouche, et en a tiré une mélancolie, une hauteur de vue et une finesse psychologique peu communes. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.