Dans Art Press, Pierre Guglielmina présente Thomas Ravier point par point à l'occasion de la parution de son essai Sans le baroque, la musique serait une erreur.

« Le 21e siècle sera baroque ou ne sera pas », affirme le romancier et essayiste Thomas Ravier.

« Sans le baroque, la musique serait une erreur, le livre de Thomas Ravier, n'est pas un traité de musicologie mesuré mais une hypothèse radicale sur la disparition de la musique. Hypothèse libérée de la modalité conditionnelle de la formule de Nietzsche, presque frivole, qui l'a engendrée. (…) Evoquant la radicalité de l'hypothèse, je veux surtout parler de sa pointe, de son point. Point de baroque, comme on dirait point de néant. Le point, quintessence du don ou de l'absence. Autant dire que l'hypothèse est vertigineuse, faisant dépendre non seulement la musique, mais la vie même, de cette conscience baroque du néant. Sans le baroque aujourd'hui ? Spectacle, falsification, disparition... »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.