« Un auteur est né »

Pierre Vavasseur présente ses coups de coeur pour la rentrée d'hiver, parmi lesquels Bruno Gay qui fait une entrée remarquée avec son premier roman No Zone.

Ils gagnent à être connus Certains débutent, d'autres non. Tous ces romanciers méritent de briller en haut de l'affiche de cette rentrée d'hiver.

« On peut être passionné d'art primitif et n'avoir d'yeux que pour le futur. C'est le cas de Bruno Gay, amateur d'art brut et singulier, mais qui , dans ce premier roman, s'en va voir plus loin dans le temps comment ça se passe. Pas très bien. Notre plancher des vaches a bougé ici et là. Des radiations ont fait fuir les populations. Pour les membres d'une téméraire mission scientifique, il reste un mystère à explorer. Écriture habile et ajustée au genre, No Zone se transforme en un récit de guerre, une sorte de cauchemar éveillé qui témoigne par rebond de la violence absolue dont sont capables les hommes. "Bondir dans l'inconnaissable, maître de sa peur, c'est bien de cela qu'il s'agit toujours" écrit Bruno Bay. Naissance absolue d'un écrivain. »

Pour lire l'article en entier cliquez-ici.